Qu’elles servent à protéger vos yeux des rayons UV ou simplement à parfaire votre look, les lunettes de soleil sont devenues un accessoire incontournable en toutes saisons. Mais si en plus de vous donner une allure à la mode, elles ont été fabriquées avec une vraie conscience écologique, c'est encore mieux ! Conseil Malin vous propose une paire de lunettes solaires écoresponsable de qualité

Les critères incontournables de Conseil Malin

  • L’indice de protection

    Avant tout, vos lunettes de soleil doivent vous protéger efficacement des rayons ultraviolets. Sachez que la teinture des verres n’a rien à voir avec l’indice de protection et que des lunettes sombres ne sont pas forcément de bons remparts au soleil.

    Il existe 4 catégories de filtration des rayons nocifs, allant de 0 à 4. Si l’indice 0 (à éviter) ne remplit qu’une fonction esthétique, les modèles de 1 à 2 conviennent pour la mi-saison, lorsque les rayons du soleil s’avèrent encore doux. Pour sa part, l’indice 3 offre une excellente protection à la plage ou au ski. Enfin, la catégorie 4 convient aux alpinistes par exemple, ou à toute situation de luminosité extrême.

    Aussi, vérifiez que vos lunettes comportent bien la mention CE, qui signifie qu’elles respectent la législation européenne en termes de protection UV.

  • Le type de verre

    Il est important d’opter pour des verres qui respectent les couleurs le plus fidèlement possible et qui offrent une bonne qualité optique.

    Il existe plusieurs types de verres filtrants. Le verre minéral offre un grand confort optique et une résistance aux rayures. En revanche, il s’avère assez lourd et peu résistant aux chocs, ce qui explique qu’il reste le verre le moins vendu sur le marché.

    Capable de filtrer de 98 à 100 % des rayons UV, le verre organique (ou CR39) se montre plus léger et résistant mais se raye plus facilement. Associé à un traitement anti-reflets, il convient parfaitement à un usage urbain classique.

    Enfin, plus mince et plus robuste (10 fois plus résistant que le verre organique), le verre polycarbonate se révèle également très léger et protège des UV à 100 %. Il demeure le plus adapté à la pratique sportive.

  • Le traitement des verres

    Certains verres de lunettes de soleil bénéficient de traitements. Si certains sont indispensables, d’autres, onéreux, s’avèrent superflus.

    Parmi les traitements utiles, l’anti-rayure atténue l’usure du verre et augmente ainsi la durée de vie de votre modèle. Antistatique, l’anti-traces rend la surface des verres hydrophobe (laisse glisser l’eau) et en facilite le nettoyage. Si vous faites de la moto, vous serez aussi séduit par l’anti-buée, qui règle une bonne fois pour toutes le problème de condensation en cas de chaleur ou d’humidité.

    Autre option intéressante, l’amincissement du verre, qui réduit l’épaisseur et allège le poids de votre paire de lunettes tout en garantissant confort et élégance. Obligatoires sur les paires de solaires, les verres teintés filtrent une partie des rayons lumineux de la lumière dite « blanche » pour améliorer votre confort de vision.

    Enfin, les verres photochromiques foncent en cas de forte intensité lumineuse et proposent une protection adaptée au contexte. Ils s’avèrent très pratiques si vous faites des allers-retours fréquents entre l’intérieur et l’extérieur.

  • La couleur des verres

    Outre leur dimension esthétique, les verres teintés disposent de propriétés différentes selon leur couleur.

    Ainsi, le gris restitue une vision naturelle des couleurs en toute situation d’ensoleillement, alors que le brun augmente les contrastes et réduit l’éblouissement mais peut créer une gêne visuelle à cause de l’assombrissement.

    Pour sa part, le jaune améliore considérablement la perception en cas de faible luminosité (pénombre, brouillard, forêt…) et le vert protège de l’éblouissement.

    Les couleurs rose, rouge, bleu et bicolores, quant à elles, apportent uniquement une touche de fantaisie à votre vision mais ne protègent pas efficacement du soleil.

  • Les matériaux de la monture

    Si vous envisagez de porter vos solaires en faisant du sport, privilégiez des matériaux légers, solides et qui ne s’oxydent pas. Par exemple, le titane, utilisé dans l’aéronautique, l’automobile ou encore la chirurgie, constitue une bonne option car il se révèle hautement résistant aux chocs et beaucoup plus léger et flexible que la plupart des autres matières. En outre, il ne s’oxyde pas au contact de l’eau de mer ou de la transpiration.

    Moins cher que le titane et plus polyvalent, l’aluminium s’avère à la fois léger, résistant aux chocs et à l’eau.

    Pour sa part, une monture en fibre de carbone offre une grande élasticité et résistance aux chocs. Plus léger et solide que l’acier, ce matériau garantit à vos lunettes une longue durée de vie.

    Si vous recherchez des matières durables et écologiques, vous pouvez opter pour l’acétate de cellulose ou le bois. Agréables au toucher et respectueuses de l’environnement, leur fabrication requiert toutefois de nombreuses d’heures de travail, ce qui engendre un coût élevé.

    Pour les petits budgets, le plastique reste la solution la plus abordable et permet un vaste choix de couleurs et de motifs.

    Enfin, les alliages permettent de conjuguer les propriétés de différents matériaux, par exemple augmenter la résistance de la monture ou accroître sa légèreté. Avec certains alliages à mémoire de forme, moins esthétiques, vous pouvez même tordre vos lunettes sans les abîmer.

  • La forme

    De manière générale, il est recommandé de choisir la forme de votre paire de lunettes en fonction de la forme de votre visage. Ainsi, pour un rendu harmonieux, il est conseillé d’opter pour une forme de lunettes inverse de celle de votre visage.

    Par exemple, si vous avez le visage rond, privilégiez une paire fine et rectangulaire. Au contraire, si votre visage est plutôt carré, orientez-vous vers des modèles ronds ou ovales. Enfin, si vous avez le visage ovale ou rectangulaire, toutes les formes peuvent a priori vous convenir.

    Évidemment, ce point reste très subjectif et dépend des goûts de chacun. Concrètement, gardez à l’esprit que les formes carrées sur un visage carré, par exemple, accentuent la forme de votre visage.

  • La couleur de la monture

    Il est conseillé d’assortir la couleur de sa monture à ses cheveux, sa peau ou ses yeux. Ainsi si vous avez les cheveux ou le teint clairs, préférez des montures marron ou écaille. Pour les cheveux noirs, toutes les couleurs sont censées convenir.

    De manière générale, les teintes sombres ont tendance à durcir le regard, surtout si vous avez les yeux clairs, alors que les coloris clairs vont adoucir le regard et harmoniser le visage. Là encore, il s’agit d’une question de goût.

  • La taille

    Afin d’allier confort, esthétisme et protection, vous devez choisir des solaires à la bonne taille. Tout d’abord, les bords inférieurs de la monture ne doivent pas toucher vos joues, et ce, même quand vous souriez. D’autre part, les bords supérieurs ne doivent pas cacher vos sourcils. S’ils sont entièrement masqués par la monture ou visibles à travers les verres, c’est que la monture est trop grande. Sur les côtés, le cadre des lunettes doit s’arrêter entre le coin de l’œil et les oreilles et les branches ne doivent pas comprimer vos tempes.

  • Votre budget

    Les lunettes d’entrée de gamme coûtent généralement entre 20 et 180 euros, alors que les solaires haut de gamme (de créateurs ou d’enseignes spécialisées) dépassent souvent les 200 euros.

  • Attention aux contrefaçons

    Très présentes sur internet, les contrefaçons peuvent s’avérer dangereuses pour vos yeux. Pour éviter les arnaques, comparez les photos disponibles sur le site de vente avec celles de l’enseigne et demandez toujours une facture.

    La signature de la marque, qui figure souvent l’un des verres, doit obligatoirement suivre la courbe de la lunette. Les verres doivent être correctement insérés et fixés et les finitions doivent être propres. Enfin, si le prix de vente est inférieur à 40 % du prix d’achat, méfiez-vous !

Le modèle choisi par Conseil Malin

  • L’écolo
    SEA2SEE Alex
    SEA2SEE Alex

    Un modèle fait main à base de déchets plastiques marins collectés par des pêcheurs, léger (18 grammes), ultra-résistant et qui bloque 100 % des UV.

Notre sélection

  • L’écolo

    L’écolo

    Atouts

    • + Composées à 100 % de déchets plastiques marins collectés par des pêcheurs
    • + Marque éco-responsable
    • + Fabriquées à la main
    • + Légères
    • + Ultra résistantes

    Les points faibles

    • - Taillent un peu petit

    Première marque à fabriquer des solaires à partir de plastiques recyclés, SEA2SEE a été créée par François van den Abeele en 2016. Grand amoureux de la mer, cet entrepreneur belge installé à Barcelone se désole de voir la Méditerranée chaque jour plus polluée. En se renseignant sur le sujet, il découvre que chaque seconde, 256 kg de plastique finissent dans nos océans. Cette matière non-biodégradable peut rester dans l’eau jusqu’à 600 ans, quand elle n’est pas ingérée par des poissons ou autres cétacés.

    Face à ces chiffres alarmants, François van den Abeele décide de lancer une marque de lunettes entièrement conçues à partir de déchets plastiques marins recyclés et collectés par les pêcheurs eux-mêmes (plus de 40 % des déchets marins sont constitués de filets de pêche.)

    Le fondateur de Sea2See installe alors des containers dans 27 ports d’Espagne, puis dans une dizaine de zones côtières au Ghana et dans 6 ports français. Plus d’une tonne de déchets (filets de pêche, cordes, lignes ou bouteilles) y est récupérée chaque jour. Seuls 25 % d’entre eux, utilisables pour fabriquer des montures de lunettes, sont recyclés en billes plastiques et envoyées dans le Nord-Est de l’Italie où les lunettes sont fabriquées. Le cadre des montures est coloré à la main par Roberto, le chef de coloration, ce qui rend chaque modèle unique !

    C’est le cas des SEA2SEE Alex, qui sont confectionnées à la main en Italie à partir de déchets plastiques marins. Outre leur conception éco-responsable, elles s’avèrent très confortables, légères (18 grammes) et ultra-résistantes. Grâce aux verres de catégorie 3 en polycarbonate, vous serez protégé à 100 % des rayons UV.

    En revanche, le modèle taille un peu petit.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé les Moken Woody, fabriquées à la main en bois, liège et bio-plastiques à Hossegor (Landes), les Mou Company Andaman Smat, conçues en bois au Pays basque et les Rezin Milton, confectionnées en ébène.

Si vous hésitez encore...

Si vous avez une vraie conscience écologique mais que ce modèle ne vous convainc pas, Conseil Malin a préparé pour vous une sélection de paires de lunettes solaires. Il suffit de cliquer ICI.

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.