Faire régulièrement du vélo permet de rester en bonne forme. Cœur, respiration, surpoids, autant d’éléments sur lesquels il est possible d’intervenir.

65 % des Français ont pratiqué le vélo au moins une fois au cours des douze derniers mois, c’est l’apprentissage d’un récent sondage réalisé pour l’Union Sport et Cycle, qui représente les entreprises du secteur, et la compagnie d’assurance AG2R La Mondiale.

 

Bon pour l’environnement, le vélo permet également de conserver une activité physique régulière. Mais ce n’est pas tout. La pratique du vélo apporte de nombreux bienfaits au corps. À commencer par l’intérêt sur la fonction cardiaque et la musculature. « Elle participe à une amélioration de la condition physique générale.

 

Cela se traduit avant tout par un retard du vieillissement. On dit souvent aux personnes qui pratiquent régulièrement le vélo qu’elles font dix ans de moins », confirme le Dr Yves Yau, médecin de la Fédération française de cyclotourisme, interrogé par Santé magazine.

 

Améliorer sa respiration

En effet, une pratique régulière du vélo permet également d’améliorer la fonction cardio-vasculaire. « Cette activité d’endurance réduit les facteurs de risques cardio-vasculaires comme le surpoids, le cholestérol, la tension ou le stress », ajoute le médecin. Pendant l’effort, le cœur puise du sang à chaque contraction, ce qui permet une meilleure oxygénation.

 

En 2011, une étude publiée dans le British Medical Journal dévoilait que trente minutes de pratique quotidienne permettraient de diviser par deux le risque cardio-vasculaire. Faire fréquemment du vélo aide aussi à travailler sur sa respiration, un moyen d’améliorer sa capacité respiratoire et de mieux respirer.

 

Ce sport d’endurance est un allié pour perdre quelques kilos. En pédalant, il permet de réaliser un effort d’endurance constant et de puiser dans les ressources. Une activité idéale pour se muscler, tonifier sa silhouette et s’affiner. Pour ceux qui n’ont pas envie d’arpenter les routes avec leur vélo, il existe de nombreux programmes pour rester en forme sans quitter son salon grâce au vélo elliptique. Cet équipement permet de faire travailler les mollets, les cuisses, les abdominaux, les pectoraux, le dos, etc.

 

Un allié pour le moral

Peut-on faire du vélo pendant la grossesse ? Le vélo est un sport porté, ce qui signifie que celui qui pratique ne subit pas d’impact. Il est tout à fait possible de se promener à vélo en étant enceinte. Toutefois, il est préférable de demander l’avis à son médecin qui évaluera la situation. Pendant la grossesse, les bienfaits de cette pratique sont aussi nombreux, comme le détaille Decathlon : un soulagement des jambes lourdes, un renforcement des muscles, un travail cardio-vasculaire léger et un étirement salvateur.

 

Aux bienfaits physiques s’ajoutent également des atouts psychiques ; la pratique du vélo permet de s’aérer, de se détendre et de déstresser. Un bémol cependant, comme le rappelle le Dr Yves Yau, il existe des contre-indications à la pratique du vélo : « Uniquement en cas de troubles de l’équilibre, de surdité ou de malvoyance. La solution ? Le tandem ! »


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.