x
Le meilleur maillot de bain deux pièces Made in France

Made In France

Le meilleur maillot de bain deux pièces Made in France

Bronzer, nager et se faire dorer dans un maillot tendance et en même temps issu d’une production Made in France, vous en rêvez ? Conseil Malin a trouvé pour vous le modèle idéal pour vous !

Haut Louise et Culotte Anne, Baie Brune

Atouts

  • Coupe très féminine
  • Coques amovibles
  • Certifié Oeko TEX 100
  • Pochon en coton

Les points faibles

  • Taille maximum 44
  • Prix
  • Lavage à la main uniquement
  • Un seul coloris

La France regorge de marques de maillots de bain pilotées par une nouvelle génération de créateurs décidés à valoriser le savoir-faire français. C’est le cas de Pauline Nicolas, fondatrice de Baie Brune en référence à la robe bai d’un cheval associé à la beauté naturelle. L’entrepreneuse, qui a fait ses armes chez Banana Moon, garde un œil sur toute la chaîne  de production, de la conception à la confection à Troyes, ancienne capitale de la maille qui produit des vêtements pour Lacoste, Petit Bateau ou le Coq sportif. Si les jacquards sont français et fabriqués à Lyon, la marque – créée en 2017- fait une petite exception pour les jerseys, conçus en Italie.

Parmi ces modèles très réussis, la brassière doublée écrue Louise réussit le pari d’être à la fois sportive et sexy. Grâce à sa coupe très féminine, son tissu en jacquard avec un joli effet côtelé et son mélange de polyamide et d’élasthanne, elle offre un bon maintien et un beau décolleté aux petites et fortes poitrines grâce à ses coques amovibles et des bretelles noires croisées qui apportent un soutien supplémentaire et souligne le dos. On regrette seulement que la marque ne propose pas des tailles au-delà du 44. Même remarque pour la culotte Anna en polyamide et élasthanne qui s’arrête au 42. Intelligemment coupée avec des côtés assez larges, la culotte écrue à effet côtelé galbe les hanches sans marquer les courbes.

Outre le fait d’être fabriqué en France, Baie Brune mérite un autre bon point : ses tissus sont certifiés Oeko TEX 100, ils ne contiennent donc aucun produit chimique potentiellement nocif pour la santé. Et pour diminuer encore son impact environnemental, la marque vend le maillot de bain dans un pochon en coton.

Attention, si vous avez tendance à jeter vos maillots dans la machine à laver, prudence ! Cet ensemble exige d’être lavé à la main après chaque utilisation avec une préférence pour un séchage à l’ombre. Le Made in France a un coût puisque l’ensemble revient à 220 euros, mais ce beau maillot de qualité qui vous suivra pendant de nombreux étés en vaut vraiment la peine.

Dans notre sélection, nous avons aussi observé des alternatives à ce modèle avec Le Slip Français, l’un des fleurons du made in France, célèbre pour ses slips mais aussi ses maillots de bain. Gros coup de cœur pour le modèle Vague décoré de fines rayures tricolores et fabriqué aux Portes du Coglais en Bretagne. Le haut triangle sans armature tricoté avec du polyamide côtelé offre un maintien irréprochable et se marie avec la culotte Lagon dont la découpe impeccable souligne juste ce qu’il faut jusqu’au 44.

Maline, jeune marque éthique fondée en 2020 par Pauline Sabattier, une baroudeuse écolo dont les modèles sont fabriqués dans des ateliers spécialisés en Rhône-Alpes. Le haut triangle de l’ensemble Orakawa est doté d’une bande sous poitrine qui se noue dans le dos et offre un soutien supplémentaire tout comme la culotte très bien coupée. L’ensemble disponible en noir, orange et kaki et du 36 au 48 est fabriqué avec du polyamide recyclé Econyl®, de l’élasthanne Xtra-life et un tissu certifié Okeo-Tex Standard 100.

Si la marque Oïana reflète le coup de cœur de sa fondatrice Augustine pour la Polynésie française, les modèles sont fabriqués dans un atelier spécialisé à Nice. Comme le bikini triangle Bora Bora, réversible et habillé d’empiècements en crochet et la culotte Vahiné taille basse avec des finitions sans couture qui soulignent les fesses. L’ensemble disponible en S, M et L, en noir ou en bleu turquoise est composé de polyamide et d’élasthanne, les tissus sont certifiés Okeo-Tex et bonus, assurent une protection de la peau avec un UPF de 50+.

Nathalie Depret, Journaliste
Auteur de cet article
Nathalie Depret, Journaliste

Journaliste, j’écris régulièrement sur Monster.fr. Je m’intéresse aussi à la littérature, aux tendances beauté, mode et voyage.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.