x
Fêtes de Noël : quelles sont les spécialités artisanales de chaque région ?

Fêtes de Noël : quelles sont les spécialités artisanales de chaque région ?

Vous souhaitez célébrer Noël autrement ? Rien de tel que des fabrications artisanales pour mettre le savoir-faire tricolore à l’honneur. Dans plusieurs régions de France, la tradition se perpétue. Boule de Noël soufflée, santon de Provence, décoration en bois… autant d’objets qui ajoutent un supplément d’âme aux fêtes de fin d’année. Sans oublier les gourmandises comme le pain d’épices et les calissons qui ont su traverser les époques. 

La boule en verre soufflée de Meisenthal

Autrefois, les sapins étaient décorés avec des fruits. Or, la sécheresse de 1858 qui sévit dans les Vosges en priva les conifères. Soucieux de trouver une solution, un souffleur de verre du village de Goetzenbruck en Moselle eut l’idée de souffler quelques boules de verre pour décorer le sapin. 

Encore aujourd’hui, ce savoir-faire est perpétué au Centre international d’art verrier de Meisenthal où il est possible de se procurer de magnifiques boules de Noël. 

Les santons de Provence à Marseille

La crèche fait partie des 12 traditions de Noël. Selon la coutume, elle est ornée de santons. Il s’agit de personnages en terre cuite. Leur fabrication à la main par des santonniers en Provence s’inscrit dans un savoir-faire ancestral. 

Cette tradition des santons de Provence remonte en 1803 lorsqu’une fête lui est consacrée pour la première fois à Marseille. Depuis, la foire aux santons et aux crèches de Noël est devenue une institution de la cité phocéenne. 

Des décorations en bois fabriquées à Toulouse et en Alsace

Incomparable, le charme du bois apporte une note authentique à une décoration de Noël. Vêtue de son pull moche, toute la famille peut orner le sapin artificiel ou naturel avec des suspensions en bois grâce à des entreprises familiales.

Depuis 2016, Miwitipee fabrique à Toulouse en Occitanie des suspensions durables et « made in France ». Elle dépoussière le genre en proposant des modèles graphiques, à assembler, ainsi que des décorations pour les bûches et les gâteaux.

De son côté, l’entreprise alsacienne Au p’tit bonheur, implanté plus précisément à Nothalten, met les emblèmes du territoire à l’honneur. Symbole protecteur, le cœur s’affiche en suspension au même titre que le bretzel. 

Une couronne de Noël « made in Normandie »

Fixée sur la porte d’entrée ou au-dessus de la cheminée, la couronne de Noël est originellement ornée de branches de sapin, de décorations et de quatre bougies. Elles représentent les quatre semaines de la période de l’Avent. 

Cette tradition est revisitée par l’entreprise normande Escapade Champêtre. Située dans le Pays d’Auge, elle fabrique des couronnes et centres de table en osier mêlant lierre, feuillages stabilisés, pommes de pin et graminées sauvages. 

Les calissons de Provence, l’un des desserts traditionnels de Noël

Les calissons de Provence font partie des treize desserts traditionnels de Noël au même titre que le nougat, les noix, les dattes, la pâte de coing et autres gourmandises. Très appréciés pendant les fêtes, les calissons existeraient depuis le XVème siècle. 

À Aix-en-Provence, la Confiserie du Roy René perpétue cette tradition ancestrale en proposant une collection de calissons classiques et une autre plus originale avec des mélanges audacieux (fraise/basilic, clémentine/cacao…). Au même endroit, un Musée du calisson met à l’honneur cette confiserie. 

Le pain d’épices, une spécialité alsacienne

Ce gâteau au miel agrémenté de diverses épices comme la cannelle, le gingembre ou la badiane existe depuis 1296. Bien qu’on en trouve toute l’année, le pain d’épice se révèle l’une des pâtisseries phares de Noël. Répandu par les réseaux monastiques de l’Europe du Nord, il reste emblématique de l’Alsace. Il peut adopter une forme de cœur, de bonhomme ou de cake allongé.

Chez Mireille Oster à Strasbourg, le pain d’épices est mis à l’honneur depuis 1930. On travaille des épices avec des ingrédients peu ordinaires provenant du monde entier (dattes, baies de goji…).

Emilie Cartier, Rédactrice web et print
Auteur de cet article
Emilie Cartier, Rédactrice web et print

Rédactrice, j’écris régulièrement sur la parentalité. Je m’intéresse aussi à la décoration et à tout ce qui a trait au bien-être.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.