x
Comment fonctionne un vélo électrique ?

Comment fonctionne un vélo électrique ?

Vous vous intéressez au vélo électrique ? Vous souhaitez comprendre comment fonctionne ce mystérieux véhicule roulant ? Très tendance, ce vélo permet d’assister l’utilisateur dans ses efforts pour rendre plus agréables les trajets, sans le priver de pédaler. Dans cet article, vous trouverez un ensemble de réponses à vos questions sur le vélo électrique, son mécanisme et bien plus encore, sans oublier les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour acheter ce type de vélo plus facilement.

Vélos électriques : comment ça marche ?

Le vélo à assistance électrique ou VAE est plus communément appelé « vélo électrique ». Ce type de vélo est équipé d’un moteur, d’une batterie, ainsi que de nombreux composants électriques.

 

Un vélo avec assistance électrique, c’est quoi au juste ?

Le vélo avec assistance électrique (VAE) est un mode de transport hybride, qui associe l’énergie d’un moteur électrique et celle fournie par le cycliste. L’utilisateur est donc actif. Il doit pédaler pour que le vélo fonctionne et que l’assistance se mette en route. Si la vitesse du vélo dépasse 25 km/h, l’assistance s’arrête alors immédiatement. Elle s’arrête aussi lors des freinages et des arrêts. Vous pouvez atteindre une vitesse plus élevée que 25 km/h, mais vous n’aurez que la force de vos jambes pour y arriver.

 

Prudence, ne confondez pas le vélo à assistance électrique (VAE) avec le vélo électrique speed bike, qui peut atteindre 45 km/h et dont l’utilisation est soumise à de nombreuses règles : assurance, immatriculation, port du casque… L’utilisateur est passif puisqu’il n’y a pas besoin de pédaler sur ce vélo.

 

Le vélo à assistance électrique : ce qui le distingue d’un vélo classique

Le vélo à assistance électrique (VAE) est doté de certains éléments qui le différencient d’un vélo « classique » , à savoir :

 

– la batterie : présente sur le vélo, placée à un endroit différent selon le modèle. Elle permet d’alimenter le moteur pour faire fonctionner l’assistance électrique. Son autonomie est d’environ 20 à 200 km. Elle est rechargeable, en moyenne entre trois et cinq heures. Elle peut être rechargée directement sur le vélo, ou bien être amovible et donc se recharger à la maison.

– la console de commande : elle indique le niveau de batterie et permet de choisir le mode d’assistance (plusieurs niveaux possibles). Sur certains modèles de vélos, vous pouvez observer la distance parcourue et d’autres paramètres.

– le moteur : il peut consommer jusqu’à 250 watts. Il se situe dans la roue arrière ou dans la roue avant, ou bien dans le pédalier. Dans le dernier cas, le moteur est plus progressif que les autres : il permet de doser la puissance de l’assistance en fonction de la force mise dans les pédales.

– le capteur de pédalage : il a pour but de mettre en route le moteur au moment où l’utilisateur pédale.

– le contrôleur : il fait le lien entre la batterie et le moteur, et permet de gérer la consommation électrique.

– la commande pour actionner le klaxon et l’éclairage avant et arrière.

 

Le vélo à assistance électrique : simple d’utilisation ?

Les vélos électriques ne sont pas plus complexes d’utilisation que des vélos classiques, même s’ils possèdent un moteur.

 

Le fonctionnement d’un vélo électrique

Vous vous demandez comment mettre en marche vos vélos électriques ? Rien de plus simple : vous devez mettre le contact sur la batterie, puis allumer la console de commande et choisir le niveau d’assistance souhaité. Vous pourrez alors pédaler pour que le moteur et l’assistance se lancent grâce au signal électrique envoyé par le contrôleur.

 

Un VAE vous aide dans l’effort, bien que vous pédaliez. Il vous sera plus facile de grimper une pente avec ce type de vélo grâce au moteur qu’avec un vélo classique. Mais sachez que vous faites autant de sport.

 

Le saviez-vous ? Vous pouvez utiliser un VAE sans l’assistance. Cela est possible notamment si vous êtes en panne de batterie. Vous ne serez pas bloqué ! Il faut cependant faire attention au poids du vélo à assistance électrique, car il est plus lourd qu’un vélo classique, ce qui peut rendre le pédalage plus difficile sans assistance.

 

Prime à l’achat des vélos électriques : et si vous en achetiez un ?

Faire le choix d’un vélo électrique pour se déplacer est une bonne alternative, notamment pour aller au travail, si la distance vous le permet. Vous pouvez faire du sport tout en vous déplaçant de manière plus durable.

Pour vous équiper à moindres frais, pensez à consulter les aides disponibles mises en place par l’État pour vous aider à acquérir un vélo.

La rédaction

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.

S'inscrire à la newsletter

Envie de faire de meilleurs achats ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine nos nouvelles sélections.