x
7 choses à faire pour prendre soin de son vélo électrique

7 choses à faire pour prendre soin de son vélo électrique

Acheter un vélo électrique, c’est quand même un investissement important. Alors, pour éviter que votre vélo ne s’abîme trop vite et exige de multiples réparations, il est important d’adopter les bons gestes. Un entretien régulier, c’est l’assurance d’un vélo électrique capable de vous accompagner pendant des années.

On prend soin de la batterie

Pour faire durer votre batterie, bichonnez-la : ne la laissez jamais se décharger complètement et pensez à la débrancher après chaque utilisation. Si vous n’utilisez pas votre vélo pendant les longs mois d’hiver, il faut également effectuer une recharge complète tous les deux mois. D’ailleurs, quand vient le moment de la recharger, faites en sorte de la placer dans un endroit avec une température ambiante.

Et quand vous ne l’utilisez pas, assurez-vous que la batterie de votre vélo électrique soit rangée dans un endroit sec, à l’abri du froid et de la chaleur.

 

On vérifie les composants électriques

N’oubliez pas de jeter régulièrement un coup d’œil sur les câbles de votre vélo électrique pour vous assurer du bon état de la gaine qui les protège. Si la gaine isolante est abîmée, filez sans tarder chez un réparateur agréé.

 

On checke les freins

Entre le poids du vélo, la vitesse plus élevée qu’un vélo classique et l’usage en milieu urbain, les freins de votre vélo électrique risquent de s’user plus vite. Pour rouler en toute sécurité, vérifiez qu’ils soient correctement serrés ; et si vous remarquez que la gomme des stries des patins qui touchent la jante du vélo s’estompe, il est grand temps de les remplacer.

 

On regonfle les pneus

Vérifiez régulièrement l’état de vos pneus et n’hésitez pas à les gonfler avant de partir pour éviter d’user inutilement votre batterie ou pire, de crever en chemin. Bonne nouvelle, si vous n’y connaissez pas grand-chose, la plupart des fabricants indiquent sur le flanc du pneu la pression minimale et maximale requise en bars (l’unité de mesure).

 

On lubrifie la chaîne

Même si le moteur du VAE fait le gros du travail, il n’empêche qu’il ne faut pas négliger de graisser la chaîne du cycle avec une huile liquide lubrifiante, d’autant plus si le temps est humide. C’est l’arme idéale pour éviter la rouille, les frottements et une usure prématurée. Appliquez quelques gouttes sur une vieille brosse à dents, pressez-la contre le pédalier, faites-le tourner en marche avant et arrière puis enlevez le surplus de graisse à l’aide d’un chiffon.

 

On astique le vélo

Si vous rentrez d’un trajet sous la pluie, la boue ou la neige, il faut prendre le temps de nettoyer votre vélo pour éviter que la corrosion et la saleté ne l’endommagent. Avant de commencer et si vous le pouvez, retirez la batterie et l’écran. Vous pouvez ensuite utiliser une brosse pour enlever le gros de la saleté, un chiffon pour le cadre, mais bannissez les jets à pression : votre vélo électrique a besoin d’un peu plus de délicatesse sous peine d’endommager les pièces électriques. Enfin, laissez-le sécher à l’air libre. Enfin, si vous prévoyez de ne pas l’utiliser pendant une longue période, rangez-le à l’abri des éléments.

 

On prévoit une révision

Pour éviter les mauvaises surprises, pensez également à planifier une révision annuelle en magasin. C’est l’occasion de vérifier dans le détail « l’état de santé » de votre vélo électrique, contrôler le serrage du moteur, la batterie, les câbles et le système électrique.

Nathalie Depret, Journaliste
Auteur de cet article
Nathalie Depret, Journaliste

Journaliste, j’écris régulièrement sur Monster.fr. Je m’intéresse aussi à la littérature, aux tendances beauté, mode et voyage.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.