x
Skis alpins : comment les choisir ?

Skis alpins : comment les choisir ?

Vous souhaitez acquérir une paire de skis alpins pour profiter pleinement de vos prochaines vacances à la montagne ? Si vous êtes un peu perdu face à une offre très fournie, le Conseil Malin vous aide à choisir le bon modèle quels que soient votre pratique et votre niveau.

Le ski alpin se compose de plusieurs disciplines : le ski de piste, qui se pratique sur une pente aménagée et balisée, le ski hors-piste ou freeride, dans la neige poudreuse sur des terrains non balisés, le ski acrobatique ou freestyle, qui consiste à faire des figures sur des modules, le ski racing ou ski de compétition, et le ski polyvalent ou all-mountain qui regroupe plusieurs disciplines sur piste et en hors-piste.

 

Le choix des skis alpins se fait généralement en fonction de quatre critères : le type de ski que vous faites (et votre niveau), la longueur, le rayon et la flexibilité des skis.

 

Le type de ski et votre niveau

Quel style de ski pratiquez-vous ? Souhaitez-vous uniquement dévaler des pistes ou vous aventurer sur tout type de terrains ? Envisagez-vous d’explorer les montagnes françaises ou bien de courir la poudreuse au Québec ?

 

Voici les quatre grandes catégories de skis alpins :

 

Le carving

Si vous êtes amateur de virages sur pistes damées, recherchez un modèle conçu spécifiquement pour le carving. Plus étroits, ces skis s’avèrent plus faciles à manœuvrer et offrent une belle réactivité et une bonne accroche.

 

Le all-mountain

Vous êtes autan à l’aise sur les pistes, les bosses, les sous-bois ou les bords de pistes ? Choisissez des skis tout-terrain. Généralement assez larges, ces modèles disposent d’une légère cambrure inversée (ou rocker), garantissant une grande polyvalence dans diverses conditions.

 

Le freestyle

De leur côté, les skis freestyle feront le bonheur des accros aux sensations fortes, parcs à neige, sauts et modules, choisissez des skis freestyle. Maniables, légers, et résistants, ils vous permettent de skier également à reculons grâce aux deux spatules à l’avant et à l’arrière. Par ailleurs, ils conviennent parfaitement pour les jeunes enfants qui découvrent les joies de la glisse.

 

Le freeride

Enfin, si vous raffolez de poudreuse, les skis freeride ou hors-piste sont faits pour vous. Bien larges (90 mm et plus au patin) et dotée d’une cambrure inversée, ils possèdent une bonne flottabilité sur la poudreuse tout en restant maniables.

 

La longueur

La longueur des skis est déterminée par votre poids, votre taille, votre niveau et le type de ski choisi.

 

De manière générale, plus les skis sont courts, plus ils sont maniables, et plus ils sont longs, plus ils sont stables. Pour les débutants et les poids plumes, il est donc recommandé d’opter pour des modèles courts alors que les skieurs aguerris et les grands gabarits privilégieront des skis longs.

 

Si vous êtes un skieur intermédiaire, vous pouvez vous référer à ces indications. Le tableau suivant vous donnera un premier repère quant à la taille de skis à choisir pour un skieur intermédiaire.

 

– Carving : à la hauteur de vos yeux

– All-mountain : votre taille

– Freeride : votre taille + 5 à 10 cm

– Freestyle : de la hauteur de vos yeux à votre taille + 10 cm

 

Toutefois, si vous êtes débutant ou expert, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel puisque la longueur des skis peut également varier en fonction de votre niveau.

 

Le rayon

Vous devez également prendre en considération le rayon des skis. Alors que les amateurs de petits virages dynamiques choisiront un rayon court (moins de 16 m), les spécialistes de larges virages opteront pour un rayon plus long.

 

La flexibilité

La flexibilité (ou indice « flex ») correspond au degré de rigidité des skis dans les virages. Il existe deux types de flex : le flex en torsion et le flex en flexion.

 

Pour sa part, le flex en torsion accroche davantage les sols durs (tels que la glace) et en case de grande vitesse. Il requiert plus d’efforts dans les virages mais offre un plus grand retour d’énergie en fin de virage.  Si vous êtes un skieur expérimenté, les skis plus rigide vous offriront un contrôle plus précis, une plus grande confiance et une meilleure prise de carres sur la neige ou la glace.

 

À l’inverse, si vous êtes néophyte ou un petit gabarit, tournez-vous vers un modèle plus flexible. Vous pourrez ainsi effectuer de beaux virages et garder le contrôle sur votre vitesse et votre direction. En effet, le flex de flexion permet d’enchaîner les virages à basse vitesse et évite les déséquilibres.

Loïs Telli
Auteur de cet article
Loïs Telli

Chasseuse d'objets qui améliorent notre quotidien, avec une petite tendance geek. Passionnée de multimédia, de voyages et de culture.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.