x
3 conseils pour bien choisir ses skis freeride

3 conseils pour bien choisir ses skis freeride

Le ski n’a plus de secret pour vous ? Vous aimez vous aventurer dans la poudreuse et raffolez de hors-piste ? Pas de doute, vous êtes un freerider et le choix de vos skis s’avère primordial ! Le Conseil Malin vous dévoile les critères essentiels à prendre en compte pour trouver chaussure à votre pied.

Le ski freeride (ou le « hors-piste » en français) rassemble une multitude de pratiques. Pour bien choisir la paire idéale, vous devez d’abord identifier vos préférences et vos habitudes. Que vous soyez adepte de descentes, amateur de randonnée, ou accro à la poudreuse, il y en a pour tous les goûts.

 

Le terrain

Les skis freeride sont conçus pour évoluer en dehors des pistes dans la neige poudreuse ou trafollée (poudreuse qui a été déjà skiée et qui n’est donc pas homogène). Pour relever ce défi, ces modèles sont équipés de patins très larges mesurant de 95 à 140 mm, d’une importante spatule, de grands rockers (relevés précoces de la spatule) et d’un talon plat.

 

Êtes-vous plutôt snowpark ou pleine montagne (aussi appelé « ski backcountry ») ? Sachez qu’en freestyle, contrairement aux autres pratiques, le terrain s’avère plus déterminant que votre niveau.

 

La taille des skis

Ainsi, si vous fréquentez surtout les snowparks, optez pour un modèle à votre taille ou un peu plus court (- 5 cm). Vous profiterez alors d’une réception optimale et d’un ski léger et ludique. Les amateurs de piste et de figures peuvent même choisir une paire allant jusqu’à – 10 cm.

 

De leur côté, les skis compris entre votre taille et +5 cm conviennent pour un niveau débutant à intermédiaire. Quoique maniables dans la plupart des situations, ils ne doivent pas être utilisés en descente. Privilégiez ces modèles si vous cherchez à progresser sur différents types de neige et à gagner en confiance sur des dénivelés plus importants.

 

En revanche, si vous préférez le hors-piste, misez sur un ski plus long et plus large au patin. Ces gammes offrent une excellente stabilité à grande vitesse et s’adressent aux experts, capables de dévaler des couloirs et des pentes très raides, quelle que soit la qualité de la neige. Un modèle jusqu’à + 15 cm supérieur à votre taille conviendra parfaitement et vous permettra de conserver une bonne maniabilité. Plus le ski sera long, plus vous bénéficierez d’une flottaison accrue.

 

La catégorie des skis

Enfin, on distingue trois catégories de skis freestyle, adaptées à différents usages.

 

Les skis polyvalents

Ces modèles souples, qui mesurent entre 90 et 100 mm au patin, permettent de skier dans toutes les conditions et sur les terrains les plus variés : poudreuse, neige tracée, grands vallons, forêts, couloirs… Bien qu’ils excellent sur la poudreuse, ils tendent à vibrer et à moins accrocher à haute vitesse.

 

Les skis « Fat »

Dotés d’un patin de plus de 110 mm de large, les skis « Fat » se montrent efficaces sur la neige tracée et les pistes mais demeurent réservés à la poudreuse profonde des grands jours. Si vous souhaitez skier tous les hivers, il est judicieux d’acquérir une autre paire plus classique en complément.

 

Les skis freerando

À mi-chemin entre le ski de randonnée et le freeride, les skis de freerando s’adressent principalement aux utilisateurs de peaux de phoques (bandes de tissu à placer sous la semelle pour grimper sans glisser en arrière.)

Avec une largeur de patin comprise entre 95 et 105 mm, ils s’apparentent à des modèles freeride, en version allégée, et permettent de skier vite et confortablement en descente.

Loïs Telli
Auteur de cet article
Loïs Telli

Chasseuse d'objets qui améliorent notre quotidien, avec une petite tendance geek. Passionnée de multimédia, de voyages et de culture.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.