Pour profiter d’un bon confort thermique sans ruiner votre budget cet hiver, mieux vaut vous équiper d’un système de chauffage performant et économique ! Si les Français se tournent de plus en plus vers le chauffage au bois, près de 4 foyers sur 10 utilisent principalement l’électrique (Ministère de la Transition Énergétique). Certains coupent la poire en deux en installant une cheminée électrique. Vous hésitez ? Voici le match entre cheminée et radiateur électrique !

Le design

À moins d’être conçu par un designer créatif, un radiateur électrique n’est pas vraiment décoratif. Blanc, gris ou noir, il est même bien souvent quelconque et rébarbatif. Au contraire, la cheminée électrique vous offre le spectacle chaleureux des flammes d’un bon feu de bois et on a tout de suite plus chaud, rien qu’en le regardant ! On veille quand même à choisir un modèle avec des flammes réalistes pour éviter le kitsch et le mauvais goût.

 

Le mode de fonctionnement et la capacité

La cheminée électrique fonctionne comme un convecteur électrique, par convection, avec une soufflerie qui diffuse la chaleur dans l’air ambiant. On bannit souvent le radiateur convecteur des logements car il est énergivore et peu performant. Les modèles rayonnants et à inertie sont bien plus efficaces, avec une moindre consommation d’énergie.

Ne vous attendez donc pas à ce que votre cheminée électrique chauffe tout l’habitat ! C’est un système d’appoint généralement conçu pour chauffer 15 à 25 m², rarement plus, comme le convecteur.

 

L’emplacement

Pour son aspect décoratif, on réserve la cheminée électrique aux espaces où on prend le temps d’en profiter et de contempler les flammes factices. Le radiateur électrique, lui, s’installe partout, dans toutes les pièces où on a besoin de chauffage, sauf parfois dans la salle de bain où on lui préfère un sèche-serviettes électrique. La cheminée électrique est mise en valeur tandis que le radiateur prend surtout la place la moins encombrante possible (dessous de fenêtre…).

 

Le déplacement

Alors qu’il est rare de partir avec ses radiateurs quand on déménage, vous pourrez emmener votre cheminée électrique. Fixée au mur ou sur pied(s), elle se déplace facilement d’un logement à l’autre. Il est même possible de la changer de pièce quand vous le souhaitez.

 

Les travaux d’installation

Les chauffages électriques sont les plus simples à installer : quelques fixations murales et une prise de courant suffisent. Si les travaux sont minimes, il faut tout de même veiller à la capacité de votre installation électrique à supporter la puissance de l’appareil en fonctionnement (500 à 2 500 W). On n’hésite donc pas à lui dédier un disjoncteur différentiel avec un ampérage adapté sur le tableau électrique.

 

Les réglages

Les radiateurs à inertie modernes sont équipés d’un thermostat électronique qui permet de régler la température avec précision. Ce n’est pas le cas sur la plupart des convecteurs et des rayonnants, ni des cheminées électriques. Sur ces dernières, il est difficile d’ajuster la température et la puissance utilisée, donc de maîtriser sa consommation d’énergie.


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.