x
Votre manière de taper sur le clavier peut traduire votre niveau de stress

Votre manière de taper sur le clavier peut traduire votre niveau de stress

Des chercheurs suisses ont remarqué que les personnes stressées déplaçaient leur souris de manière frénétique. Et vous, comment utilisez-vous votre ordinateur ?

Montre-moi comment tu tapes sur ton clavier, je te donnerai ton niveau de stress. Vous tapez frénétiquement sur votre clavier d’ordinateur ? Vous écrivez de manière saccadée ? Vous faites beaucoup d’erreurs ? Sans vous en rendre compte, il est possible d’apprendre beaucoup de choses sur votre santé rien qu’en vous observant utiliser votre ordinateur. C’est en tout cas ce que dévoile une étude réalisée par des chercheurs suisses de l’École Polytechnique fédérale de Zurich et publiée en avril 2023.

 

Ces derniers ont analysé les niveaux de stress de plusieurs personnes en scrutant leur manière d’utiliser leur ordinateur sur leur lieu de travail. Pour cela, 90 salariés ont été répartis en deux groupes. Tous ont dû réaliser différentes missions comme analyser des données, programmer des rendez-vous, etc. Si un groupe a pu effectuer ces tâches sans stress, l’autre a été soumis à des sollicitations constantes comme des messages reçus régulièrement. Pendant toute la durée des exercices, les scientifiques ont analysé les différentes activités du clavier et des souris ainsi que le rythme cardiaque de chaque personne.

 

Des erreurs multipliées

Résultats ? Les chercheurs ont constaté que les participants n’avaient pas tous la même manière d’utiliser leur ordinateur. Les personnes les plus stressées ont utilisé leur souris frénétiquement en la déplaçant plus souvent et moins précisément que les autres. « La façon dont on tape sur notre clavier et dont on bouge notre souris semble être un meilleur indicateur de notre niveau de stress que notre fréquence cardiaque dans un environnement de travail au bureau », confirme Mara Nigelin, mathématicienne et co-autrice de l’étude. De plus, les chercheurs ont également constaté que les personnes stressées faisaient davantage d’erreurs et écrivaient par à-coups. Les conclusions ont été publiées dans le Journal of Biomedical Informatics.

 

Pour les auteurs de cette étude, le lien entre les niveaux de stress et le comportement sur le clavier repose sur la théorie dite du bruit neuromoteur. « L’augmentation des niveaux de stress a un impact négatif sur la capacité de notre cerveau à traiter l’information. Cela affecte également nos capacités motrices », détaille Jasmine Kerr, psychologue et co-autrice de ces conclusions. Si les personnes plus détendues prennent moins de pauses dans la journée, elles sont toutefois plus longues. A l’inverse, le stress contraint les autres travailleurs à multiplier les courtes pauses.

 

Grâce aux différentes données, les chercheurs aimeraient mettre au point une application capable d’alerter les salariés sur leur stress. « Nous voulons aider les travailleurs à identifier rapidement le stress, pas créer un outil de surveillance pour les entreprises », rappellent les auteurs de l’étude. Objectif ? Trouver un moyen d’alerter rapidement les travailleurs et de détecter le stress avant qu’il ne soit trop tard.

 

Johanna Amselem
Auteur de cet article
Johanna Amselem

Un goût particulier pour les thématiques de santé, bien-être et tout ce qui concerne les enfants. Amoureuse des voyages.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.