x
Attention aux effets des smartphones trop puissants

Attention aux effets des smartphones trop puissants

Depuis 2017, l’Agence nationale des fréquences a repéré 44 téléphones qui dépassent les limites autorisées d’émissions d’ondes. Ces appareils peuvent mettre la santé en danger. Explications.

Faut-il avoir peur de votre smartphone ? Chaque appareil électronique qui fabrique des ondes magnétiques affiche une valeur différente de débit d’absorption spécifique (DAS), c’est-à-dire le niveau d’exposition aux ondes électromagnétiques auquel la tête ou le corps est exposé.

Ces seuils répondent à des normes précises. En France, la mesure maximale autorisée de DAS est de 2 W/kg pour la tête et le tronc et de 4 W/kg pour un smartphone appliqué contre un membre. Récemment, l’iPhone 12 – fabriqué par Apple – a été visé par un rappel massif car il émettait trop d’ondes. Précisément, le DAS dépassait des normes, applicables au niveau européen, différentes des limites américaines. 

Mais, ce n’est pas le seul smartphone à avoir écopé d’un carton rouge puisque l’Agence nationale des fréquences a déjà épinglé d’autres modèles. Précisément, 44 smartphones ont été pointés du doigt par l’ANFR depuis 2017 en raison d’une non-conformité. Dans le cas de l’Iphone 12, une mise à jour logicielle avait été réalisée afin de rendre les appareils conformes. Les tests ont d’ailleurs confirmé que cette évolution logicielle avait permis à cet appareil de respecter la valeur limite de DAS et donc de respecter les normes en vigueur avait alors assuré l’Agence nationale des fréquences.

Cancers et infertilité

Quels sont les risques pour la santé d’une trop importante exposition ? Cité par TF1, le Dr Marc Arazi, président de l’ONG « Alerte Phonegate », met en garde sur les risques potentiels d’une exposition prolongée : « Il y a la possibilité de tumeurs du cerveau ou encore de cancers du cerveau. Si vous gardez votre téléphone dans votre poche, il y aura aussi des risques d’infertilité ». 

Interrogé par Ouest France, Olivier Merkel, chef de l’unité évaluation des risques liés aux agents physiques à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), listait également de possibles effets sur la santé d’une exposition aux ondes. « Il y a eu beaucoup d’études sur le cancer, surtout au niveau de la tête, sur la fertilité, sur le sommeil, sur les performances cognitives, sur les maladies neurodégénératives, avec des résultats contradictoires. (…) Ces ondes ont bien des effets biologiques sur le vivant, mais on ne sait pas aujourd’hui si cela a des conséquences ou non ».

Utiliser un kit main-libre

Pour limiter au maximum les ondes émises par les téléphones mobiles, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande aux adultes qui utilisent très fréquemment les téléphones de privilégier l’utilisation du kit mains-libres et de privilégier l’acquisition de téléphones affichant les DAS (débit d’absorption spécifique) les plus faibles. 

L’Anses conseille également d’afficher le niveau d’exposition maximal engendré par tous les dispositifs courants émetteurs de champs électromagnétiques destinés à être utilisés près du corps (téléphones DECT, tablettes tactiles, veille-bébé, etc). Autre conseil, mieux vaut éviter de dormir avec un téléphone allumé près de sa tête et privilégier le mode avion. Enfin, pour protéger au maximum les enfants, il est primordial de réduire leur exposition au téléphone portable.

Johanna Amselem
Auteur de cet article
Johanna Amselem

Un goût particulier pour les thématiques de santé, bien-être et tout ce qui concerne les enfants. Amoureuse des voyages.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.