Près du quart des ménages français sont actuellement équipés d’un chauffage d’appoint ou principal au bois (cheminée ou poêle à bois) selon le Label Flamme Verte. Et pour cause : le rendement énergétique de ce mode de chauffage est très intéressant, son impact environnemental réduit et son prix attractif. Reste que pour une performance optimale, mieux vaut l’installer au bon endroit dans votre logement.

Le poêle à bois est-il autorisé dans tous les types de logement en France ?

En respectant les normes de sécurité relatives à l’installation du chauffage au bois dans l’Hexagone, vous avez tout à fait le droit d’installer un poêle à bois dans votre habitat. Néanmoins, vous devrez obtenir l’accord du syndic de copropriété pour un appartement. Dans une maison individuelle, aucune autorisation particulière n’est obligatoire même s’il s’agit d’une construction à ossature bois.

 

Installer le poêle à bois au rez-de-chaussée

Que vous préfériez un poêle à bûches ou un poêle à granulés, le meilleur endroit dans un habitat à étage est le rez-de-chaussée. Par convection naturelle, la chaleur monte et peut donc se diffuser aussi au niveau supérieur.

La configuration d’une maison à étage est également propice à cette installation puisque c’est là qu’on trouve généralement la ou les pièces de vie commune. Enfin, le combustible sera plus facilement à portée de main, en limitant les déplacements.

 

Un emplacement central

Afin de chauffer le mieux possible votre habitat et d’en profiter au maximum dans toutes les pièces, on choisit un lieu central pour poser son poêle à bois. Si vous avez une grande pièce de vie avec cuisine ouverte sur le salon, optez pour un emplacement stratégique, avec une diffusion de chaleur la plus large possible. Il s’installe contre un mur ou au centre de la pièce, en tenant compte des règles de sécurité d’installation. On le positionne aussi là où on passe le plus de temps et on étudie soigneusement le choix du poêle à bois (rendement, puissance…) selon ses besoins.

 

Un emplacement large

Pour une meilleure diffusion de la chaleur, le poêle doit être placé dans un endroit large car il va rayonner. On évite donc les recoins et les espaces encombrés mais aussi les emplacements près d’une ouverture (porte, fenêtre, baie vitrée…). En effet, les courants d’air réguliers diminuent les performances de l’appareil de chauffage en créant des appels d’air intempestifs.

 

Des revêtements adaptés au chauffage au bois

À moins de choisir un modèle suspendu central, vous allez placer votre poêle contre un mur. Cela facilite l’installation du conduit d’évacuation des fumées mais nécessite aussi un revêtement mural résistant à la chaleur et au feu. Il serait en effet dommage de voir cloquer votre beau papier-peint ou votre peinture décorative au premier feu de bois.

Dans la même idée, le revêtement de sol doit aussi résister au chaud et aux rayures. Si le carrelage et le dallage en pierre naturelle ne courent aucun risque, ce n’est pas le cas du parquet, des sols souples et stratifiés. Pour les préserver durablement, on pose une plaque de protection sous l’équipement de chauffage. Ainsi, vous pourrez faire un feu de bois en toute sécurité.


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.