Le meilleur ventilateur écoresponsable

La canicule pointe le bout de son nez ? Il est temps de vous équiper d’un ventilateur ! Parmi les milliers de produits disponibles sur le marché, il existe aujourd'hui des appareils performants et écologiques. Le Conseil Malin a sélectionné le meilleur modèle écoresponsable pour vous apporter fraîcheur et confort de jour comme de nuit.

Les critères incontournables de Conseil Malin

  • Le type de ventilateur

    Les ventilateurs sur socle

    Aussi appelés ventilateurs de table ou de bureau, ces appareils séduisent par leur praticité et leur prix abordable. En raison de leur petite taille, ils répondent à un besoin ponctuel et localisé, mais s’avèrent inefficaces pour rafraîchir toute une pièce. Néanmoins, ils proposent généralement des options basiques, tels que le choix de la vitesse de ventilation, la rotation ou l’oscillation. Leur débit d’air varie entre 20 et 50 m3/min.

    Les brasseurs d’air

    Les brasseurs d’air disposent également d’un socle, mais s’avèrent beaucoup plus puissants que les ventilateurs de bureau et nécessitent d’être posés au sol. En effet, leur débit d’air est généralement compris entre 150 et 400 m3/min. Ils sont particulièrement appréciés des professionnels, notamment dans les ateliers.

    Les ventilateurs sur pied

    Pour leur part, les ventilateurs sur pied représentent la gamme intermédiaire entre les ventilateurs sur socle et les brasseurs d’air. Plus puissants que les modèles sur socle (jusqu’à 100 m3/min), ils offrent un rayon de rafraîchissement plus important tout en proposant les mêmes options : réglage de la vitesse, rotation, oscillation…

    Les ventilateurs colonne

    Les ventilateurs colonne, quant à eux, utilisent une technologie différente des autres appareils : ils aspirent l’air par sa partie arrière et le font passer dans une roue placée dans un carter qui l’expulse vers l’avant. À puissance égale, ce procédé s’avère moins efficace, mais aussi moins bruyant que la ventilation à hélice. La plupart de ces modèles disposent de nombreuses options (minuterie, télécommande et filtration de l’air.).

    Les ventilateurs de plafond

    Enfin, les ventilateurs de plafond profitent d’une grande envergure et peuvent donc rafraîchir une grande pièce. S’ils ne sont pas mobiles, ils représentent un important gain de place et peuvent allier éclairage et brassage d’air. Notez également que certains modèles peuvent changer de sens de rotation (très pratique en hiver pour repousser la chaleur vers le bas et réaliser des économies de chauffage.).

    Les ventilateurs sans pales

    Il existe également des ventilateurs sans pales, qui peuvent être sur socle ou en colonne. Ce procédé, inventé par la marque britannique Dyson, utilise une hélice cachée dans le bloc où se trouve le moteur. Cette hélice envoie un mince filet d’air dans le cerceau qui multiplie la ventilation par 15 grâce à un phénomène aérodynamique appelé « effet Coandă » (utilisé pour les ailes d’avion.) Ces appareils présentent l’avantage d’être moins bruyants et moins énergivores que les modèles à hélices, mais bien plus onéreux (à partir de 250 euros.).

  • La puissance

    Pour une pièce de 30 m², il est recommandé d’opter pour une puissance minimale de 150 m3/min. Mais dans les faits, peu de modèles sur le marché affichent un tel débit et les fabricants fournissent rarement cette indication. Afin de vous assurer de rafraîchir la surface nécessaire, n’hésitez pas à acheter plusieurs appareils plus petits que vous disposerez dans une même pièce.

  • Les options

    Si tous les ventilateurs proposent de régler la vitesse, la rotation ou l’inclinaison, certains modèles disposent d’autres options.

    La minuterie

    La minuterie ou la programmation permettent de sélectionner ou programmer des plages de fonctionnement. Cette option s’avère particulièrement utile au coucher.

    La télécommande

    Grâce à la télécommande, vous pouvez régler à distance la vitesse de ventilation, la rotation, et allumer ou éteindre l’appareil. Pratiques, certaines télécommandes aimantées peuvent se fixer au ventilateur quand elles ne servent pas.

    La brumisation

    La brumisation est généralement disponible sur les modèles haut de gamme. Ce système consiste à expulser un peu d’eau pour augmenter la sensation de frais lors du brassage de l’air.

    L’humidification

    Contrairement à la brumisation, l’humidification augmente l’humidité de l’air ambiant pour le rendre plus respirable. En effet, un air trop sec peut en effet entraîner des troubles respiratoires comme la toux, des rhumes ou de l’asthme.

    La purification d’air

    Enfin, certains ventilateurs à colonnes proposent une option de purification de l’air en retenant les particules fines. Leurs filtres éliminent la plupart des polluants dans la maison : si le filtre au charbon actif combat les mauvaises odeurs, le filtre électrostatique lutte contre les poussières, les pollens et les bactéries. Ces filtres doivent être nettoyés régulièrement pour rester efficaces.

  • La consommation électrique

    Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), un ventilateur consomme en moyenne 20 fois vingt fois moins d’électricité qu’un climatiseur. Bien sûr, votre consommation dépend de la puissance du ventilateur. Par exemple, si vous allumez un ventilateur d’une puissance de 45 watts 12 heures par jour pendant 3 mois, il consommera 48,6 kWh, soit un coût de 7,30 euros.

  • Le volume sonore

    Si vous recherchez un ventilateur silencieux pour travailler ou dormir paisiblement, privilégiez un modèle doté de nombreux niveaux de vitesse ou un appareil sans pales. Sachez que plus la vitesse de brassage est faible, moins l’appareil est bruyant. Certains modèles proposent une option « nuit » ou « silence », qui correspond à la vitesse la plus basse et peut atteindre un niveau sonore de 30 à 45 dB.

  • L’entretien

    Quand vous sortez votre ventilateur après de longs mois d’hiver, songez à bien le nettoyer avant de le remettre en marche pour ne pas polluer l’air de la pièce. Débranchez-le et démontez la grille avec un tournevis, puis nettoyez les pales avec une éponge humide et du savon. Pour les ventilateurs de plafond, répétez la même opération en veillant à ne pas trop appuyer sur les pales.

  • Votre budget

    À moins de 100 euros, vous trouverez une vaste gamme de ventilateurs entrée de gamme. Alors que les appareils milieu de gamme se situent entre 100 et 200 euros, les modèles premium peuvent atteindre 600 euros.

Le modèle choisi par Le Conseil Malin

  • L’écolo
    EXHALE FANS - Plafonnier Ventilateur Silencieux - Sans Pales - Lampe LED Intégrée - avec Télécommande Bluetooth
    amazon
    Vérifier Comparer les prix
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Exhale

    Silencieux et connecté, ce ventilateur de plafond sans pales consomme 50 % de moins qu’un ventilateur classique et peut rafraîchir une pièce de 50 m² en 90 secondes.

    amazon
    699.00
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 11 août 2022 20h28

Notre sélection

  • L’écolo : Exhale Fan

    EXHALE FANS - Plafonnier Ventilateur Silencieux - Sans Pales - Lampe LED Intégrée - avec Télécommande Bluetooth
    amazon
    Vérifier Comparer les prix
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

    Atouts

    • + Peu énergivore
    • + Lumières LED longue durée
    • + Connecté
    • + Sans pales
    • + Silencieux

    Les points faibles

    • - Prix

    Conçu par un ancien pilote de l’armée américaine, qui s’est inspiré de la turbine sans pales de Nikola Tesla, ce premier ventilateur de plafond sans pales reproduit le fonctionnement d’un réacteur d’avion dont le fonctionnement est inversé : il aspire l’air par en dessous pour le diffuser à 360°. Puissant, le système sans pales couplé à un effet vortex (qui repose sur la formation de tourbillons d’air) permet de ventiler une pièce de 50 m² en 90 secondes et de limiter ainsi vos dépenses d’énergie.

    En effet, l’appareil consomme de 2 à 50 Watts, soit 50 % de moins qu’un ventilateur de plafond avec pales classiques, ce qui représente une économie d’environ 38 % sur votre facture d’électricité. En outre, ses lumières LED très efficaces et dotées d’une longue durée de vie et son moteur à courant continu le rendent très peu bruyant. Vous avez le choix entre 6 vitesses différentes : la plus faible est logiquement la plus silencieuse (de 33 à 35 dB), mais la plus élevée reste aussi très discrète (de 40 à 43 dB).

    Si l’Exhale Fan ressemble à s’y méprendre aux ventilateurs Dyson, il se démarque par sa capacité à maintenir une température idéale et identique dans toute une pièce. En effet, le flux d’air brassé par l’appareil est ventilé à 360° ce qui permet d’homogénéiser la température. Par ailleurs, le brassage en continu améliore la qualité de l’air et élimine l’humidité de la pièce. L’appareil peut ainsi être utilisé toute l’année en complément des chauffages et climatisations. Vous pouvez également le connecter en Bluetooth et le piloter via l’application mobile dédiée ou le programmer grâce au minuteur (pour 1, 2, 4 ou 8 heures.).

    Mais l’innovation a un prix, et celui de l’Exhale Fan ne conviendra pas à toutes les bourses.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Dyson TP04 Pure Cool, modèle sans pales qui purifie l’air et retient jusqu’à 99,95 % des particules et des allergènes, le Rowenta Eclipse, ventilateur colonne purificateur d’air capable de filtrer jusqu’à 99,95 % des particules fines et le Tristar, équipé d’un trépied en bois.

    amazon
    699.00
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 11 août 2022 20h28
Si vous hésitez encore

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur, Le Conseil Malin a déniché d’autres modèles pour vous dans sa sélection. Vous recherchez un appareil plus performant pour vous rafraîchir ? Optez pour un climatiseur mobile ! Contrairement au ventilateur qui brasse de l’air, le climatiseur mobile rejette de l’air frais. Très pratique, il peut être déplacé dans n’importe quelle pièce. Il s’avère également moins cher qu’un climatiseur fixe et ne nécessite aucune installation spécifique ou travaux préalables : il vous suffit de le brancher à une prise électrique pour le faire fonctionner.

 

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.