Finis les grèves ou retards de transport, les embouteillages en voiture… optez pour le vélo dans vos déplacements domicile-travail ! Vous trouverez que des avantages : il s’agit d’un mode de transport rapide, économique, écologique et vous offrant une réelle autonomie. Si vous habitez à une distance convenable de votre entreprise, alors aller au travail à vélo est tout à fait envisageable. Découvrez de nombreux conseils pour que les trajets domicile-travail se passent le mieux possible !

Pour pratiquer le vélotaf (mot-valise issu de la compression des mots « vélo » et « taf »), vous devez savoir quel matériel avoir pour aller travailler en toute sérénité.

 

  • La tenue de vélo

Des surtenues existent pour vous protéger pendant le trajet à vélo, à enfiler sur le costume, le tailleur ou votre tenue du jour. Elles s’enlèvent facilement à l’arrivée. Choisissez des vêtements respirants pour éviter de transpirer.

 

Pour lutter contre la transpiration, il est conseillé de pédaler à une allure modérée, sans forcer. Habillez-vous léger, sans couche excessive, sinon la température de votre corps risque de monter. Évitez également de porter un sac à dos pour ne pas avoir trop chaud.

 

En cas de conditions météo défavorables, équipez-vous de vêtements imperméables comme un poncho, un pantalon et une veste étanches, et des surchaussures. Privilégiez des tenues respirantes et spéciales pour vélo afin de ne pas trop transpirer.

 

  • Les équipements et accessoires à prévoir à vélo

Du matériel est à prévoir pour assurer des déplacements à vélo confortables et en toute sécurité.

 

Premièrement, pensez à équiper votre vélo d’un panier, d’une sacoche ou d’un porte-bagage pour transporter vos affaires sans aucune difficulté.

 

Puis, certaines règles sont à respecter pour vous assurer d’être visible de tous et pédaler sereinement. En cas de visibilité faible ou dans la nuit, votre vélo doit être équipé d’un bon éclairage à l’avant, à l’arrière et sur les côtés. Hors agglomération, portez obligatoirement un gilet jaune réfléchissant.

Vous pouvez installer des rétroviseurs sur votre guidon, pour voir ce qui se passe derrière vous.

Le port du casque est fortement recommandé pour protéger votre tête en cas de chute.

Votre vélo doit être doté d’une sonnette, qui doit être entendue à plus de 50 mètres.

Sur la route, respectez bien les règles et le code de la route pour des trajets sans risque.

 

Pour garer votre vélo sans risque de vol, pensez à un antivol afin d’attacher votre vélo à un point fixe et solide (poteau ou arceau par exemple) par le cadre.

 

Découvrez tous les conseils sur les équipements obligatoires et conseillés à vélo ici.

 

Les petits plus d’aller au travail à vélo

Des aides financières existent pour encourager le vélo pour les déplacements domicile-travail.

 

  • Les Aides de l’État

Vous n’avez pas de vélo ou votre vélo actuel n’est plus en bon état ? L’Etat a mis en place des aides comme la prime à la conversion et le bonus écologique pour vous aider à acquérir un vélo neuf classique ou à assistance électrique.

 

En ce qui concerne le choix du vélo, vous devez définir vos besoins et votre budget. Le critère le plus important à regarder est le confort (assise, ergonomie, poids…). Un vélo de ville pourra tout à fait convenir à un usage régulier pour vos trajets domicile-travail. Veillez toujours à adopter la bonne position sur votre vélo afin de ne pas vous faire mal.

 

Vérifiez bien également que le vélo possède des garde-boues pour vous préserver en cas de pluie, mais aussi une chaine protégée dans un carter et des freins adaptés à la pluie. Ceci afin de ne pas arriver taché ou trempé au travail.

 

  • Le forfait mobilités durables

Aller travailler à vélo peut également être indemnisé par votre entreprise. En effet, l’État a mis en place, suite à des mesures dans le cadre de la transition énergétique et du pouvoir d’achat, un forfait mobilités durables. Cette indemnité a pour but d’encourager les personnes à privilégier les modes de transport plus doux pour l’environnement comme le vélo.

 

L’employeur peut alors verser une indemnité jusqu’à 800€ par an (pour les années 2022 et 2023), à un salarié qui fait le choix de se déplacer à vélo. Cela est cumulable avec la participation aux frais d’abonnement de transport en commun, dans la limite de 800€. Cette aide est exonérée d’impôt et de cotisation sociale.

Cependant, toutes les entreprises ne sont pas obligées de verser cette somme. Cela dépend des accords d’entreprise ou de branche.

 

  • Le vélotaf, le mode de transport de demain ?

L’État met en place des actions pour encourager à prendre le vélo dans les déplacements domicile-travail. Faire du vélo pour aller travail présente de nombreux avantages pour la santé, la planète et le porte-monnaie. Si vous tentez l’expérience, veillez à préparer à l’avance votre itinéraire pour éviter les mauvaises surprises. Le chemin à parcourir doit être adapté à votre condition physique et les pentes sont à éviter pour ne pas trop fournir d’efforts et transpirer.


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.