x
Pour limiter la pollution intérieure, mettez des plantes chez vous

Pour limiter la pollution intérieure, mettez des plantes chez vous

Selon une étude, un mur végétal constitué de plantes dépolluantes a permis une dépollution de l’air intérieur de 97 %, en huit heures.

Une nouvelle bonne raison de miser sur les plantes vertes pour décorer son intérieur. En complément d’une aération régulière, la présence de certaines plantes permet d’éliminer efficacement les vapeurs d’essence toxiques, y compris les composés cancérigènes comme le benzène, de l’air intérieur.

 

Pollution intérieure

Cette étude, dirigée par le professeur agrégé Fraser Torpy, chercheur en biorestauration à l’Université de technologie de Sydney (UTS), a été menée avec un mur végétal de la marque Ambius, contenant un mélange de plantes d’intérieur. L’équipe a constaté que cet aménagement éliminait de l’air ambiant 97% des polluants nocifs et cancérigènes les plus toxiques en seulement huit heures.

 

« Nous savons que la qualité de l’air intérieur est souvent beaucoup plus polluée que l’air extérieur, ce qui a un impact sur la santé mentale et physique. Mais la bonne nouvelle est que cette étude a montré que quelque chose d’aussi simple que d’avoir des plantes à l’intérieur peut faire une énorme différence », a souligné le directeur général d’Ambius, Johan Hodgson.

 

Irritation des poumons et maux de tête

Dans cette étude, il s’agissait de vapeurs d’essence qui proviennent des parkings et de la circulation routière. En effet, il arrive fréquemment que les immeubles résidentiels et les bureaux soient reliés à des parkings situés sous terre. Une exposition loin d’être anodine comme le rappelle l’étude dans un communiqué : « L’inhalation de vapeurs d’essence peut entraîner une irritation des poumons, des maux de tête et des nausées, et a été associée à un risque accru de cancer, d’asthme et d’autres maladies chroniques résultant d’une exposition à long terme, contribuant à une diminution de l’espérance de vie ».

 

« C’est la première fois que des plantes sont testées pour leur capacité à éliminer les composés liés à l’essence, et les résultats sont stupéfiants. Non seulement les plantes peuvent éliminer la majorité des polluants de l’air en quelques heures, mais elles éliminent plus efficacement les polluants les plus nocifs liés à l’essence, par exemple, le benzène cancérigène connu est digéré plus rapidement que les substances moins nocives, comme les alcools », a souligné le Pr Fraser Torpy, coauteur de l’étude. Avant de compléter : « Nous avons également constaté que plus les toxines dans l’air étaient concentrées, plus les plantes devenaient rapides et efficaces pour éliminer les toxines, ce qui montre que les plantes s’adaptent aux conditions dans lesquelles elles poussent ».

 

Pour assainir son intérieur, il est recommandé d’aérer dix minutes par jour toute l’année pour renouveler et réduire la concentration des polluants présents dans le logement. « Si aérer et ventiler permettent de diluer les polluants, cela ne les élimine pas. La solution la plus efficace est d’agir sur les sources de pollution », recommande le ministère de la Santé.

Johanna Amselem
Auteur de cet article
Johanna Amselem

Un goût particulier pour les thématiques de santé, bien-être et tout ce qui concerne les enfants. Amoureuse des voyages.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.