x
Le vêtement chauffant : comment ça marche ?

Le vêtement chauffant : comment ça marche ?

Les plus frileux trouveront les vêtements chauffants presque magiques car ils embarquent des zones de chauffe semblables à des petits radiateurs intégrés. Pourtant, cela n’a rien d’un tour de prestidigitation. C’est l’aboutissement de décennies de recherches technologiques que nous livrent les fabricants pour nous apporter un meilleur confort thermique chaque fois que nous en avons besoin au travail, au sport ou dans toute activité extérieure. Voici comment ça fonctionne.

La fabrication des zones de chauffe : la petite histoire

Réparties dans le vêtement chauffant (gilet ou veste, gants, chaussettes…), les zones de chauffe sont fabriquées en fibres de carbone. Cette technologie innovante, mise au point par Joseph Swan puis Thomas Edison, a fait des débuts remarquables durant la seconde moitié du XIXe siècle pour créer des ampoules électriques. Elle sera pourtant délaissée jusqu’à la fin des années 1950 et seulement vraiment développée à la fin du siècle, lorsque la microfibre de carbone voit le jour.

 

Les nanotubes de carbone positionnés en quadrillage serré sont ensuite recouverts d’un textile afin de propager la chaleur à la doublure du vêtement et donc aux différentes parties du corps.

En effet, le carbone est un excellent conducteur thermique, dont on exploite aujourd’hui toutes les capacités (après différents traitements chimiques complexes) dans la confection de vêtements chauffants à haute performance. Ils s’adaptent à tous les types d’activités extérieures, qu’elles soient professionnelles, sportives ou liées au quotidien (déplacement urbain, jardinage…).

 

L’emplacement et l’alimentation des zones de chauffe

Selon le type de vêtement chauffant, les fabricants cousent 1 à 9 zones de chauffe en microfibres de carbone aux emplacements stratégiques pour vous procurer tous les bienfaits de l’équipement. Ce sont de véritables radiateurs électriques miniatures !

Elles sont ensuite reliées à une batterie autonome au lithium-ion afin de chauffer pendant 2 à 18h selon le niveau de chauffe enclenché. La plupart des modèles disposent de trois réglages de température : faible, moyen et élevé. Bien sûr, la consommation de la batterie est proportionnelle à la température choisie.

 

La batterie fournie avec le vêtement est à privilégier car sa puissance correspond aux besoins des poches chauffantes mais on peut recharger également grâce à un modèle similaire. Elle est placée dans une poche facilement accessible puisque vous devrez la retirer avant le lavage et durant la recharge. Cela fait partie des recommandations d’entretien du vêtement chauffant pour prolonger sa durée de vie. De plus, les batteries sont étudiées pour fonctionner en toute sécurité, sans risque pour le porteur.

 

Notez qu’il existe aussi des vêtements chauffants à brancher sur une batterie 12 V (moto, vélo à assistance électrique, voiture…). Ils offrent des performances supérieures mais nécessitent un accès permanent à la batterie adaptée. Enfin, certains permettent d’alimenter les zones de chauffe indépendamment les unes des autres.

Coline Grasset

Rédactrice, experte maison  Rédactrice et journaliste, j’écris régulièrement sur les travaux et l'amélioration de l'habitat, l'écologie et les animaux. Je m’intéresse aussi à la littérature et aux voyages, aux enjeux climatiques et aux nouvelles technologies.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.

S'inscrire à la newsletter

Envie de faire de meilleurs achats ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine nos nouvelles sélections.