x
5 bonnes raisons de pratiquer l’escalade

5 bonnes raisons de pratiquer l’escalade

En salle ou en extérieur, l’escalade est un sport aussi bon sur le plan physique que mental. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’elle séduise de plus en plus les Français de tout âge. Si vous souhaitez commencer une activité sportive complète, on vous donne 5 bonnes raisons de pratiquer l’escalade.

  • L’escalade fait travailler tout le corps

 

Du bout des doigts aux orteils, tous les muscles et articulations sont sollicités par l’escalade. En effet, gravir les parois aux difficultés variées fait travailler l’ensemble du corps. Là où la force brute ne suffit pas, il faut de la souplesse, de l’agilité, de la tonicité, du gainage et de l’endurance. Les débutants disent même qu’ils se découvrent de nouveaux muscles à chaque séance, que leur corps devient rapidement plus tonique.

On veille tout de même à éviter les tendinites et les déchirures musculaires par un solide échauffement et des étirements avant et après l’escalade. La pratique du yoga est alors un bon complément.

 

  • L’escalade forge un moral d’acier

 

Même si votre partenaire vous assure et vous encourage, vous êtes seul avec la paroi et vos chaussons d’escalade. Il faut une certaine force de caractère pour dépasser ses limites et poursuivre l’ascension en repoussant la peur du vide et de la chute. 

Par ailleurs, l’escalade nécessite une concentration extrême. Le grimpeur calcule en permanence comment il va atteindre le sommet : quelle stratégie adopter ? Quels mouvements privilégier ? Sur quelles prises poser ses appuis ? Avec l’avantage indéniable d’évacuer toutes les pensées parasites et de développer la confiance en soi et en son partenaire, l’escalade est aussi épuisante sur le plan mental que physique, mais l’esprit en ressort rasséréné.

 

  • L’escalade est une pratique sportive accessible à tous

 

L’escalade peut se pratiquer à tout âge, dès 4 ou 5 ans et aussi tard que le corps le permet. Il n’est donc pas rare de croiser des grimpeurs qui ont allègrement dépassé  les 70 ans. De plus, on peut commencer à n’importe quel âge. Si les gabarits élancés, déjà en bonne condition physique, seront forcément avantagés pour débuter, toutes les morphologies peuvent pratiquer et gagner en tonus.

Par ailleurs, malgré le prix élevé des abonnements en salle et du matériel (chaussons, baudrier d’escalade, dégaines, cordes, casque…), l’escalade reste une activité entièrement gratuite pour ceux qui vont grimper en falaise. Selon les régions et leur climat, on peut même en profiter toute l’année.

 

  • L’escalade est un sport ludique

 

Avec l’escalade, on retrouve notre âme d’enfant qui n’hésitait pas à grimper aux arbres avant que le vertige et la conscience du risque ne viennent entraver ses mouvements. Au-delà de l’effort physique et du dépassement de soi, cette activité est très plaisante. En falaise, on profite du paysage et de la nature environnante ; en salle, les parois colorées donnent une ambiance ludique.

 

  • L’escalade est un sport convivial

 

Hormis en compétition sportive où l’objectif de gagner l’oblige, les grimpeurs ne sont pas en concurrence. L’entraide est toujours de mise, sans jugement. Ainsi, même les personnalités timides s’aperçoivent vite que leurs performances ne sont pas jugées, mais, qu’au contraire, elles peuvent recevoir de bons conseils de la part des sportifs plus avancés. De plus, c’est un sport qui contraint à prendre soin des autres, car la sécurité est primordiale. Les clubs d’escalade sont donc un lieu de rencontre où on se parle facilement et où on peut rapidement élargir son cercle d’amis autour de cette pratique commune. 

Avec autant d’avantages, il n’y a rien d’étonnant à ce que la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) compte aujourd’hui 115 000 licenciés et estime qu’il y a, en réalité, plus de 2 millions de grimpeurs dans l’Hexagone.

Coline Grasset, Journaliste rédactrice SEO
Auteur de cet article
Coline Grasset, Journaliste rédactrice SEO

Rédactrice et journaliste, j’écris régulièrement sur les travaux et l'amélioration de l'habitat, l'écologie et les animaux. Je m’intéresse aussi à la littérature et aux voyages, aux enjeux climatiques et aux nouvelles technologies.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.