Les meilleurs drones avec caméra

Dédiés aux vidéastes amateurs, férus de sports extrêmes et amoureux de la nature, les drones avec caméras se sont implantés dans le paysage aérien. Bien plus que de simples engins volants télécommandés, ils permettent de filmer et photographier depuis le ciel pour profiter d'un angle de vue inédit. Face aux nombreuses propositions sur le marché, Conseil Malin vous aide à prendre de la hauteur et à choisir le modèle qui vous convient le mieux.

Les critères incontournables de Conseil Malin

Avant de choisir votre drone, vous devrez déterminer l’usage que vous prévoyez d’en faire. Si vous souhaitez observer la nature, réaliser une vidéo YouTube ou filmer vos exploits sportifs, certains modèles s’avèrent plus ou moins adaptés à vos besoins.

  • Votre budget

    De quelques dizaines d’euros pour les drones d’entrée de gamme à quelques milliers pour les plus sophistiqués, choisir son engin en fonction de son budget peut s’avérer compliqué.

    De manière générale, pour un usage débutant, vous pouvez vous contenter d’un modèle à moins de 500 euros.  Il vous permettra de vous initier au pilotage et de vous perfectionner dans la prise de vidéos.

    Pour leur part, les modèles compris entre 500 et 1000 euros, plus convoités, offrent des capacités intéressantes à un prix raisonnable : belles vidéos, encombrement réduit, assistance au pilotage, bonne autonomie…

    Enfin, les modèles à plus de 1000 euros, dotés de caméras 4k de très haute qualité, s’adressent aux amateurs exigeants ou à un usage semi-professionnel. Ils proposent généralement des technologies de vol automatisées qui permettent de se concentrer uniquement sur la prise de vue. Ils requièrent toutefois une certaine vigilance en raison de leur taille imposante et de leur vitesse élevée.

  • Le type de drone

    Les drones caméras se divisent en deux catégories : des modèles avec une caméra intégrée, non amovible, ou des modèles dotés d’une caméra embarquée, qui permettent d’installer un capteur externe de la marque de votre choix (GoPro, Mobius, Sony, Canon…)

    Afin de profiter d’une bonne qualité d’image, il est conseillé de privilégier des drones équipés d’une caméra Full HD, voire 4K (image plus nette). Les modèles avec caméra embarquée peuvent parfois affecter la stabilité de l’image, car la caméra ne fait pas corps avec le châssis du quadricoptère. Afin de corriger ce problème, vous pouvez opter pour une nacelle stabilisatrice.

  • La législation

    La loi française impose de détenir une attestation de formation ainsi qu’un numéro d’identification pour piloter un drone. Ainsi, à partir du 1er janvier 2021, vous devrez déclarer et enregistrer votre drone en ligne et suivre une formation obligatoire (un QCM de 40 questions.) Cela s’applique à l’ensemble des drones, sauf quelques exceptions.

  • Le poids

    Trois catégories ont été instaurées dans la loi : ouverte, spécifique et certifiée. La catégorie ouverte englobe les vols à faible risque, ce qui correspond à la majorité des utilisations dans un cadre de loisir et à certains usages professionnels. Dans cette catégorie, les drones sont classifiés en fonction de leur poids : moins de 250g, moins de 900g, moins de 4kg et moins de 25kg. Vous retrouverez le détail de ces différentes réglementations sur le site service public, qui rappelle également les règles en termes de pilotage, zones de vol, hauteur, visibilité et respect de la vie privée.

    Sachez qu’un engin léger et petit sera plus facile à transporter et pourra aisément se faufiler dans des zones difficiles d’accès. La majorité des drones caméras sont livrés avec une mallette ou un sac de transport. Malgré tout, si vous envisagez une utilisation nomade ou « loisir », optez pour un modèle pliable, moins encombrant.

  • L’autonomie et la portée

    L’autonomie de votre drone dépend de la capacité de sa batterie, mais aussi de sa vitesse, de son poids, de l’utilisation de la caméra et de la météo. La plupart des drones entrée de gamme offrent une durée de vol d’environ 5 à 10 minutes, tandis que les drones haut de gamme peuvent voler jusqu’à 30 et même pour certains 45 minutes.

    Sur les batteries, la mention mAh indique l’unité de charge électrique. Plus elle est élevée, plus votre engin pourra voler longtemps.

    La durée de vol influe également sur la distance que le drone pourra parcourir en une seule charge. Vous devrez aussi prendre en compte les conditions météorologiques, l’état de la batterie et la puissance de transmission afin d’évaluer le rayon d’action de votre drone.

  • La télécommande

    En général, un drone se pilote via une télécommande ou un transmetteur radio. Les télécommandes, qui ressemblent aux manettes de commande des jouets téléguidés, vous permettent de diriger l’appareil et d’activer diverses fonctions. Certaines télécommandes sont équipées d’un écran LCD et/ou peuvent accueillir un smartphone ou une tablette, ce qui peut faciliter le pilotage.

    Si la majorité des contrôleurs fonctionne sur une fréquence de 2.4 GHz, une télécommande avec des fréquences basses s’avère préférable pour pouvoir couvrir de longues distances.

  • Modes de vol autonomes/intelligents

    Certains drones proposent plusieurs fonctionnalités visant à simplifier le pilotage. Voici les modes de vol autonomes les plus courants et les plus utiles :

    – Le « Waypoint » permet de déterminer une trajectoire précise sans avoir à piloter le drone manuellement.

    – Le mode Orbit/POI (« point of interest ») : le drone vole en cercle autour d’un sujet spécifique (personne, monument, véhicule…) que vous avez préalablement choisi.

    – Le « Return to home » : le drone revient vers vous ou à une position d’origine prédéterminée. Certains appareils activent cette fonction automatiquement lorsque la batterie est déchargée.

    – Le maintien de l’altitude (ou « altitude hold ») permet de maintenir une position en plein air jusqu’à nouvel ordre.

    – Le « Follow me » : le drone vous suit automatiquement en déterminant la position de la télécommande.

    – Le « Tracking » : avant de faire décoller l’appareil et de commencer l’enregistrement vidéo, vous devez définir le sujet à suivre, que le drone va reconnaître comme sa cible.

    – Le selfie (ou « dronie ») vous permet de vous filmer vous-même, pour immortaliser un exploit sportif par exemple.

  • L’altitude et la vitesse

    En France, les pilotes de drone sont tenus de respecter une altitude maximale de 150 m. Au-delà, les engins rentreraient dans l’espace aérien et pourraient représenter un danger.  En revanche, il n’existe pas de limitation de vitesse. Les drones caméra peuvent atteindre entre 50 et 80 km/h et offrent souvent une bonne résistance aux intempéries.

  • La zone de vol

    Avant tout achat, sachez que vous ne pourrez pas faire voler votre drone n’importe où. Certaines zones s’avèrent strictement interdites afin d’éviter tout risque de collision avec d’autres aéronefs ou tout accident dans des espaces peuplés ou sensibles. Pour cela, le gouvernement (Direction Générale de l’aviation civile) publie la carte Géoportail qui fait office de référence en termes d’usage loisir. Vous pourrez y trouver les zones et les altitudes autorisées pour faire voler votre appareil.

Les modèles choisis par Conseil Malin

  • Le meilleur rapport qualité-prix
    Eachine E520S
    Eachine E520S

    Équipé d’une caméra Ultra HD 4K, ce drone pliable et ultra léger (280 g) conviendra autant aux débutants qu’aux pilotes plus expérimentés avec des budgets serrés.

  • Coup de cœur
    Dji Mavic Mini

    Modèle le plus silencieux de la gamme Mavic, ce quadrirotor pliable dispose d’une caméra stabilisée, d’une excellente autonomie (30 minutes) et tient dans le creux de la main.

    amazon
    550.99
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 6 juillet 2022 17h00
  • Made in France
    Promo -10%
    Parrot Anafi - Pack Drone FPV - Quadricoptère Hyper Léger et Pliable - Lunettes FPV Cockpitglasses 3 pour Vols Immersifs en Live Streaming Full HD - Pack Complet et Compact avec Sac à Dos PF728050
    amazon
    Vérifier Comparer les prix
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Parrot Anafi FPV

    Made in Paris, ce drone FPV conçu pour le vol en immersion dispose d’une caméra 4k stabilisée et de 25 minutes d’autonomie.

    Promo -10%
    amazon
    799.00 719.99
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 6 juillet 2022 17h00
  • L’écolo
    Xiaomi Fimi X8 SE

    Ce quadricoptère chinois offre la meilleure autonomie du marché (35 minutes), une distance de contrôle de 8 km et la possibilité de filmer en 4K.

  • Le haut de gamme
    Dji Mavic 2 Pro

    Dotée d’une autonomie de 31 minutes et d’un système d'évitement des obstacles, cette merveille high-tech embarque une caméra 4K HDR qui lui confère la qualité d’image la plus nette du marché.

  • Pour les plus jeunes
    Snaptain S5C
    Snaptain S5C

    Adapté dès l’âge de 8 ans, ce modèle robuste en plastique ABS séduira les néophytes par ses 3 vitesses, ses 2 batteries et son système de contrôle vocal.

Notre sélection

  • Le meilleur rapport qualité-prix : Eachine E520S

    Le meilleur rapport qualité-prix : Eachine E520S

    Atouts

    • + Rapport qualité-prix
    • + Vidéo 4k
    • + Poids
    • + Maniabilité

    Les points faibles

    • - Autonomie
    • - Stabilité

    La marque chinoise Eachine a su se distinguer sur le marché mondial du drone en développant des modèles d’entrée et de moyenne gamme compétitifs. Bien que destiné aux débutants, l’E520S conviendra également aux pilotes plus expérimentés grâce à ses bonnes performances et ses nombreuses fonctionnalités.

    L’atout majeur de ce quadricoptère réside dans sa caméra 4K, une exception pour un modèle à un prix aussi attractif. Avec une résolution de 3840×2160 pixels, vous obtiendrez des images d’excellente qualité. Il est recommandé de s’équiper d’une carte SD pour profiter pleinement de la 4K. En effet, vous pouvez aussi stocker vos vidéos sur votre smartphone, mais la compression des images offre un rendu de piètre qualité.

    Par ailleurs, l’engin propose une prise en main très facile. En pressant un bouton dédié sur la télécommande, vous pouvez activer le mode décollage/atterrissage automatique et établir le contact avec le drone. Une fonction rassurante pour les pilotes débutants. L’appareil décolle alors tout en douceur et n’attend plus que vos instructions.

    Bien que le constructeur ne communique pas sur la vitesse de l’E520S, l’engin s’avère puissant et nerveux. Vous pourrez choisir entre 3 niveaux : lent, moyen et rapide. Si vous êtes néophyte, optez pour le mode lent pour commencer et prendre en main le drone en toute tranquillité. Dès que vous vous sentez un peu plus à l’aise, explorez les vitesses supérieures.

    Grâce à son poids plume (280 g) et sa compacité, votre drone pourra vous accompagner dans tous vos déplacements. Pliable et petit (15 x 11 x 7,5cm), il se loge facilement dans un sac à main ou une poche de manteau. Il reste néanmoins robuste, ce qui permet de le dompter sans craindre de l’endommager.

    En termes de fonctionnalités, Eachine propose un grand nombre de modes de vol automatisés, permettant aux apprentis pilotes de se concentrer sur le cadrage. Parmi eux, le Follow me, le maintien d’altitude, le Return to home et le vol par trajectoire, qui permet de tracer sur votre smartphone un itinéraire que le drone suivra à la lettre. Enfin, le mode orbite, qui exécute un vol circulaire, s’avère très pratique pour filmer un sujet sous plusieurs angles ou immortaliser un exploit sportif.

    Cependant, nous regrettons l’absence totale de système de stabilisation sur la caméra, qui entraîne des tremblements quand le drone est en plein vol. Aussi, l’autonomie de 14 minutes demeure correcte pour un modèle aussi bon marché, mais décevante par rapport aux performances de la concurrence.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Potensic Drone GPS T25 FPV et le Dji Ryze Tello, idéaux pour les débutants et les budgets serrés.

  • Coup de cœur : Dji Mavic Mini

    DJI Mavic Mini Combo (EU) + Care Refresh - Drone Ultra-Léger et Ultra-Transportable, Autonomie de 30 Minutes, Distance de Transmission de 2 km, Vidéo HD 2.7K, Couvre une Grande Variété d'Accidents
    amazon
    Vérifier Comparer les prix
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

    Atouts

    • + Rapport qualité-prix
    • + Autonomie
    • + Facilité d’utilisation
    • + Qualité d’image

    Les points faibles

    • - Pas de détection d’obstacles
    • - Pas de port USB-C

    Leader mondial des drones civils, la marque chinoise DJI s’est progressivement imposée sur le marché depuis 2010. Parmi ses différents modèles à caméra embarquée, le Mini présente de nombreux atouts qui séduiront le grand public. Facile à piloter, ce quadrirotor pliable dispose d’une caméra stabilisée, d’une transmission radio à faible latence et de différents modes de vue.

    Avec 13,5 cm de longueur, 8,5 cm de largeur et 5,5 cm de hauteur, l’appareil est le plus petit de la famille Mavic et tient littéralement dans le creux de la main. Ses 249g en font également un compagnon discret pour un usage nomade.

    Le Mini est aussi le modèle de la gamme qui propose la plus grande autonomie. Pour atteindre les 30 minutes promises par DJI, il vous faudra bénéficier de conditions idéales (pas de vent et une vitesse constante de 14 km/h). Sans cela, vous pourrez faire voler votre drone pendant 18 minutes avec les protections d’hélices et 25 minutes sans (comptez 1h15 pour une recharge complète.) Une performance qui demeure excellente.

    Si vous souhaitez filmer plus longtemps, vous pouvez opter pour le pack Fly More Combo, qui dispose de deux batteries supplémentaires et d’un chargeur trois batteries. Pratiques, les batteries peuvent également servir à recharger votre smartphone ou votre radiocommande.

    Pour décoller, il vous suffit d’appuyer sur le bouton virtuel de l’interface tactile ou bien orienter manuellement les sticks vers le bas et le centre de la radiocommande. En mode automatique, le drone décolle et se stabilise à environ 1,5m au-dessus de son point de départ. Les capteurs situés sous l’appareil résistent efficacement au vent et le maintiennent en position horizontale et verticale. Par ailleurs, le Mini est le plus silencieux des Mavic, ce qui permet aux vidéastes animaliers d’observer la nature sans la perturber.

    Bien que l’engin n’offre pas de format 4K, son capteur de 12 Mpx peut filmer jusqu’en 2,7K (2 720 x 1 536 px) 30p sur un angle de 83°. La qualité d’image demeure tout à fait satisfaisante avec un rendu de couleurs correct.

    Veillez toutefois à ne pas vous aventurer dans des zones aériennes encombrées, car l’engin est dépourvu de détection d’obstacles. Le fait qu’il revienne à vous à l’aveugle peut présenter un certain risque. En outre, nous déplorons l’absence de port USB-C, qui aurait permis de profiter d’une charge plus rapide.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Parrot BeBop 2, qui offre une excellente prise en main et une stabilisation exemplaire.

    amazon
    550.99
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 6 juillet 2022 17h00
  • Made in France : Parrot Anafi FPV

    Promo -10%
    Parrot Anafi - Pack Drone FPV - Quadricoptère Hyper Léger et Pliable - Lunettes FPV Cockpitglasses 3 pour Vols Immersifs en Live Streaming Full HD - Pack Complet et Compact avec Sac à Dos PF728050
    amazon
    Vérifier Comparer les prix
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

    Atouts

    • + Made in France (Paris)
    • + Qualité et stabilité d’image
    • + Batterie rechargeable en USB-C
    • + Autonomie
    • + Compact

    Les points faibles

    • - Portée de vol limitée
    • - Pas de détection d’obstacles

    C’est au milieu des années 1990 que Parrot voit le jour à Paris, sous l’impulsion de Jean-Pierre Talvard et Henri Seydoux. L’entreprise française se lance d’abord dans les produits high-tech avant de se spécialiser dans la conception de drones. Devenue une référence, Parrot lance en 2018 son modèle phare, l’Anafi, qui se décline pour les professionnels et le grand public.  La marque hexagonale propose notamment une version FPV (First Person View) de ce modèle, conçu pour le vol en immersion. Idéal pour un pilotage facile et pour profiter des panoramas.

    Doté d’un capteur de 21 Mpx, l’Anafi FPV délivre des images de très bonne qualité et offre un rendu aux couleurs naturelles, qui se retouchent aisément. Son zoom numérique permet de jouer avec les perspectives tant en vidéo qu’en photo. La présence de la 4K permet également de mettre en valeur les moindres détails et l’association stabilisation mécanique/stabilisation logicielle s’avère redoutablement efficace.

    Léger (315 grammes) et plus petit que l’Anafi, l’aéronef s’avère particulièrement compact compte tenu de son équipement. Vous pourrez donc l’emporter avec vous sans problème.

    En termes d’autonomie, vous pourrez atteindre 25 minutes de vol en sollicitant peu les commandes (20 minutes sinon) et recharger directement la batterie via le port USB-C. Sachant qu’une recharge complète prend quand même deux heures, veillez à prévoir une seconde batterie si vous envisagez de longs vols.

    Enfin, via l’application Freeflight 6, vous pouvez activer divers modes de vol en immersion. Le drone est aussi équipé de différents accessoires, notamment les Cockpitglasses 3, sorte de masque de réalité virtuelle permettant de voir l’image capturée en temps réel. Il vous suffit d’enclencher le mode FPV, de placer votre smartphone mobile dans le masque puis de l’enfiler. Une simple pression sur le bouton de décollage de la radiocommande vous permet de profiter des paysages de manière fluide.

    Malgré ces performances, l’Anafi FPV bénéficie d’une portée limitée (entre 1 et 2 kilomètres contre 4 kilomètres annoncés) et ne possède pas de système de détection d’obstacles. Bien qu’il soit possible d’indiquer au préalable la hauteur minimale de vol (30 mètres par défaut), l’engin rentrera à l’aveugle. Attention donc à bien contenir la vitesse pour éviter le crash.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Parrot Anafi, modèle antérieur au FPV, tout aussi ambitieux et bien équipé, et le sportif HEXO+ de l’entreprise grenobloise Squadrone Systems.

    Promo -10%
    amazon
    799.00 719.99
    Vérifier
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
    Mise à jour le : 6 juillet 2022 17h00
  • L’écolo : Xiaomi Fimi X8 SE

    Atouts

    • + Autonomie
    • + Qualité d’image
    • + Réactivité
    • + Stabilité

    Les points faibles

    • - Pas de détection d’obstacles
    • - Manuel en anglais

    Drones et basse consommation vont souvent de pair. En effet, ces engins légers et peu coûteux consomment peu et représentent un bon moyen de préserver ou assainir l’environnement. Parmi la multitude de drones écoresponsables qui a fleuri ces dernières années, le XSun, conçu par un ancien ingénieur d’Airbus, est ainsi capable de produire sa propre énergie. Pour sa part, Aube, actuellement indisponible à la vente, est conçu en matériaux écologiques. Créé par un ingénieur alsacien, il vise à épauler les rangers et gardes forestiers dans les réserves naturelles protégées.

    Si le Fimi X8 SE de chez Xiaomi ne prétend pas concourir dans cette catégorie, il peut se targuer d’être un appareil très peu énergivore. En effet, son autonomie de 35 minutes s’avère remarquable pour un drone de loisir.

    Expert dans le secteur, le géant chinois Xiaomi propose ici l’un de ses aéronefs les plus aboutis, avec une distance de contrôle d’environ 8 kilomètres et la possibilité de filmer en 4K. Livré avec une panoplie d’accessoires, le Fimi X8 SE offre de nombreux outils d’assistance en vol qui permettent de filmer des images aériennes de grande qualité. La caméra haut de gamme dispose d’un système de stabilisation pourvu de 3 axes mécaniques garantis anti-tremblements. Côté photo, l’engin permet de prendre plusieurs clichés pour en faire une image panoramique verticale ou horizontale.

    Grâce à son GPS intégré, le quadricoptère déploie un arsenal de fonctionnalités : les Cineshot, modes de prise de vue vidéo qui servent à réaliser des séquences avec une composition cinématographique, le Follow me et le Return to home. Par ailleurs, le drone possède un système capable d’accroître la précision de son positionnement. Vous pourrez ainsi tracer un itinéraire sur l’application Fimi Navi et choisir des tâches à effectuer en chemin à des points prédéfinis : prendre une photo au-dessus d’un lac, filmer pendant X minutes…

    Enfin, avec une vitesse de pointe à 65 km/h, l’engin s’avère véloce et puissant. Si le mode « débutant » vous permet de réaliser des vidéos fluides tout en souplesse, le mode « sport » sera plus adapté pour un rendu saccadé et dynamique.

    Seules ombres au tableau : l’absence de détections d’obstacles et l’application Fimi Navi disponible uniquement en anglais.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Dji Phantom 4 Pro V2 et le Dji Mavic Air 2, qui disposent tous deux d’une excellente autonomie.

     

  • Le haut de gamme : Dji Mavic 2 Pro

    Atouts

    • + Performances
    • + Qualité d’image
    • + Autonomie
    • + Capteurs à 360°

    Les points faibles

    • - Prix
    • - Poids

    Assurément l’un des meilleurs drones grand public, le DJI Mavic 2 Pro fait figure de merveille high-tech. Doté d’une excellente autonomie et un système d’évitement des obstacles, il embarque une caméra 4K HDR riche en couleurs qui lui confère la qualité d’image la plus nette du marché.

    Cette caméra, développée en collaboration avec Hasselblad, (célèbre fabricant suédois d’appareils photo) offre une excellente définition et une grande sensibilité. En vidéo comme en photo, vous pourrez régler le temps d’exposition, jouer sur l’ouverture du capteur et profiter d’un réglage de la balance des blancs. Les films sont encodés en H264 ou H265, un format qui présente une meilleure compression et permet d’économiser de l’espace sur la carte mémoire. En outre, son capteur un pouce permet de capturer des clichés de 20 mégapixels et d’augmenter la luminosité de vos images sans pour autant les altérer.

    Bien que pliable, le quadrirotor jouit d’une fabrication soignée et d’une structure solide.  Dès que vous lâchez les commandes, il reste totalement stabilisé, offrant ainsi des conditions de prise de vue optimales. Avec deux caméras à l’avant, un capteur infrarouge en dessous, deux caméras latérales et deux caméras à l’arrière, l’engin bénéficie d’une vision à 360° pour détecter des obstacles dans toutes les directions. Grâce au mode APAS, vous pourrez même éviter automatiquement les obstacles et vous concentrer uniquement sur le cadrage. Restez attentifs toutefois, surtout en cas de grande vitesse (le drone peut atteindre 72 km/h).

    Le système anticollision s’avère tout aussi performant. Ainsi, la fonction ActiveTrack 2.0. garantit un suivi même quand votre sujet disparaît de votre vue quelques instants et manœuvre le drone entre les arbres sans les abîmer.

    Par ailleurs, vous apprécierez la grande autonomie de l’engin : jusqu’à 31 minutes de vol sans vent avec une vitesse de 25 km/h et 25 minutes en « vol normal » (jusqu’à 15 % de batterie). Autre atout, le Mavic 2 Pro contient une batterie « intelligente » munie d’un gestionnaire de charge visant à la préserver.

    En revanche, le modèle pèse 907 g, un poids conséquent surtout si on y ajoute celui de la télécommande (317 g) et de votre smartphone (environ 180 g). Si ce total de 1,4 kg reste léger, il se fera ressentir dans votre sac toute la journée.  Enfin, en dépit de ces nombreux atouts, ce drone n’est pas à la portée de toutes les bourses.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Dji Mavic Air 2, modèle 4K compact très performant et le Dji Phantom 4, petit bijou technologique.

  • Pour les plus jeunes : Snaptain S5C

    Pour les plus jeunes : Snaptain S5C

    Atouts

    • + Adapté aux enfants et aux débutants
    • + Rapport qualité-prix
    • + Différents modes de vol
    • + Deux batteries

    Les points faibles

    • - Autonomie
    • - Stabilité

    Lancée en 2014, la marque chinoise Snaptain s’est donné pour objectif d’améliorer le monde du loisir. Spécialisée dans les jouets et les modèles pour débutants, l’entreprise a conquis le grand public grâce à ses appareils simples, performants et abordables. Adapté dès l’âge de 8 ans, le S5C représente un très bon compromis pour les enfants et/ou les néophytes qui souhaitent apprendre à piloter un drone de qualité sans se ruiner.

    Compact, il présente un design soigné et ne risquera pas d’être endommagé au premier accrochage. En effet, sa conception en plastique ABS garantit une grande robustesse et une excellente résistance aux chocs. Afin de vous guider lors de vos premiers vols, l’appareil dispose de 4 barrières anticollision sous ses hélices, qui permettent d’amortir les éventuelles commotions.

    Malgré sa faible portée (100 mètres maximum), le drone offre des images de qualité grâce à sa caméra de 720p dotée d’un grand angle.  Il permet de profiter d’un cadrage propre et lumineux. Vous apprécierez également les différentes options, notamment le mode de lancement automatique du décollage et de l’atterrissage. Couplée avec le maintien d’altitude, cette fonctionnalité vise à aider les débutants à mieux maîtriser l’appareil. Ses 3 vitesses différentes vous permettent aussi d’explorer progressivement le pilotage.

    En outre, l’appareil propose une fonction « vol par trajectoire », qui permet de tracer un itinéraire sur votre smartphone et le fameux Return to home. L’aéronef peut aussi réaliser un tour complet sur lui-même ou encore enchaîner des flips, en faisant un véritable acrobate. Vous pouvez même le commander par contrôle vocal depuis votre smartphone via l’application Snaptain Era. Enfin, le S5C est livré avec une seconde batterie, qui permet ainsi de doubler le temps de vol.

    Néanmoins, même avec une charge pleine, l’autonomie ne dépasse pas 7 à 10 minutes. Par ailleurs, le drone s’avère peu stable, surtout pas temps venteux, et requiert donc une vigilance accrue.

    Dans notre recherche, nous avons également analysé le Snaptain A15, facilement transportable et peu onéreux.

Le petit plus de Conseil Malin

Sportifs ou aventuriers, pour compléter votre panoplie de vidéaste, laissez-vous tenter par une GoPro ! Devenue une référence, cette caméra d’action permet de filmer des sports extrêmes et capture parfaitement les moments d’adrénaline ou les panoramas grandioses, le tout à un prix raisonnable. Elle constitue également une bonne option pour le vlogging (le blog vidéo) si vous ne souhaitez pas investir dans un matériel complexe ou onéreux.

Plus légère et plus petite qu’un appareil photo reflex numérique ou même qu’une caméra compacte, la GoPro peut facilement s’insérer dans n’importe quel poche ou sac de voyage. Robuste (et étanche jusqu’à 10 mètres), elle offre également une prise en main confortable et peut supporter des chocs incroyables.

À vous de déterminer quel modèle deviendra le compagnon idéal de vos vacances d’été ou aux sports d’hiver.

Conclusion

Pour bien choisir votre drone avec caméra, vous devrez prendre en compte plusieurs critères, notamment votre usage, votre budget et l’autonomie de l’appareil. Par exemple, l’Eachine E520S représente le meilleur rapport qualité/prix, mais le Dji Mavic Mini conviendra mieux à un usage nomade en raison de sa petite taille. Pour leur part, les pilotes plus expérimentés privilégieront le Parrot Anafi FPV ou le Dji Mavic 2 Pro pour leur qualité d’image et leurs nombreuses fonctionnalités.


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.