Consommation : les avantages du vrac

Depuis plusieurs années, le vrac est presque devenu courant dans les paniers des Français. D’autant qu’il ne cesse de se diversifier et de proposer de nouveaux produits. Dans un contexte actuel très difficile, voici comment les avantages du vrac peuvent l’emporter sur les dépenses du foyer.

Alors que le vrac avait le vent en poupe ces dernières années, la pandémie, l’inflation ou encore le conflit en Ukraine sont venus ralentir son ascension. En effet, selon une étude NielsenQ, la croissance du marché est passée de 40 % en 2019 à 8 % en 2020. En 2021, 31% des foyers français ont acheté en vrac et les avantages de ce mode de consommation restent néanmoins appréciés. Aujourd’hui, le vrac représente plus d’un millier de références et une présence accrue dans les rayons de la grande distribution.

 

Zéro gaspillage

L’intérêt premier du vrac réside dans le fait de limiter le gaspillage en achetant uniquement la quantité dont vous avez besoin. Ainsi, les risques de mettre à la poubelle des produits périmés sont moindres. Ce procédé vous empêche aussi d’accumuler des stocks de produits alimentaires ou d’entretien dans vos placards ou votre buanderie.

 

Exit le plastique

Passer au vrac permet aussi de réduire ses déchets au quotidien. Les produits d’épicerie comme le riz, les légumineuses, les pâtes ou les cosmétiques habituellement conditionnés dans du plastique sont disponibles sans emballage. Pensez à vous procurer en amont des sacs durables comme des totes bags, du papier kraft, des cabas à légumes et à fruits ou encore des bocaux en verre… En effet, ces derniers sont réutilisables durant de nombreuses années.

 

D’importantes économies

Hors inflation, acheter en vrac permet généralement de réaliser des économies. Ce mode de consommation serait de 4 à 22 % moins cher que le bio emballé selon les types de produits. L’absence d’emballage et d’investissements marketing dans les produits expliquent notamment cet écart.

 

Consommer local

L’un des autres atouts du vrac est sans conteste la part importante des aliments produits localement ou qui issus de l’agriculture biologique. Si ce n’est pas toujours le cas pour le vrac de supermarché, ça l’est bien plus dans les rayons des magasins spécialisés.

 

Des produits non transformés

En outre, le vrac permet de consommer moins d’aliments transformés que l’on sait mauvais pour la santé. Il favorise directement le fait-maison, et donc, par ricochet, une meilleure alimentation globale.

 

Si le vrac est en perte de vitesse ces dernières années en raison du contexte mondial difficile, il reste néanmoins l’avenir. Non seulement cette manière de consommer garantit une meilleure alimentation, mais elle représente aussi un moyen idéal pour diminuer son impact environnemental.


En rapport avec votre article

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.