actu cheminee à bois vs electrique

Cheminée électrique ou vraie cheminée à bois ?

Avec des flammes réelles ou factices, le feu de cheminée séduit toujours plus les Français car nous apprécions son spectacle mais surtout la chaleur procurée par ce système de chauffage. Et vous, avez-vous prévu d’équiper votre habitat ? Avec une cheminée traditionnelle ou une cheminée électrique ? Le Conseil Malin vous propose un match tout feu tout flamme !

L’efficacité énergétique

En règle générale, on n’investit pas dans un appareil de chauffage simplement pour décorer son intérieur. Il doit le chauffer et vous apporter un meilleur confort thermique. Malgré certains modèles thermiquement performants, la cheminée électrique reste un chauffage d’appoint qui chauffe par convection son environnement immédiat mais pas davantage. Pour un chauffage plus efficace, il faudra vous tourner vers une cheminée à bois traditionnelle, fermée ou à insert.

 

Le coût du chauffage domestique

Si les Français ont installé 400 000 appareils de chauffage au bois en 2021 et en 2022, c’est principalement pour réaliser des économies d’énergie et faire face à l’augmentation du coût des énergies fossiles (gaz, fioul domestique) et de l’électricité. Aujourd’hui, 7 millions de foyers sont équipés d’une chaudière, d’une cheminée ou d’un poêle à bois selon le Label Flamme Verte. En effet, à kilowatt/heure équivalent, le bois est le combustible le plus économique, actuellement 4 fois moins cher que l’électricité. La cheminée électrique ne pourra donc pas rivaliser avec la cheminée à bois, même avec une utilisation écoresponsable.

 

Les travaux d’installation du chauffage

La cheminée traditionnelle maçonnée est intégrée à la structure du bâtiment, avec un conduit d’évacuation des fumées qui sort sur le toit. Il est donc difficile de la poser en rénovation. En revanche, la cheminée électrique s’installe dans tout le logement quand vous le souhaitez car il n’y a pas de travaux à prévoir : une prise électrique et un support suffisent ! De plus, vous pourrez l’emmener si vous déménagez.

 

L’entretien de la cheminée

Avec une cheminée électrique, vous profitez du feu (factice) sans aucune corvée de nettoyage ou de ramonage ! Il n’y a pas de combustion donc pas de cendres, ni de suie, ni d’entretien annuel comme c’est indispensable sur une cheminée traditionnelle ou un poêle à bois.

 

Les risques du feu de bois

La cheminée électrique vous offre un agréable feu factice et de nombreux avantages, notamment l’absence de risques liés au feu. En effet, il n’y a pas de combustion donc aucun risque d’incendie (sauf si l’installation électrique est défectueuse) ni d’intoxication au monoxyde de carbone pour les occupants. Vous pouvez donc la laisser en fonctionnement et vous absenter. Ce ne sera pas le cas avec une cheminée à bois classique qui doit faire l’objet d’une rigoureuse vigilance.

 

Le stockage du combustible

Le stockage des bûches pour une cheminée traditionnelle est encombrant car le combustible s’achète à l’avance en stères de bois et doit rester à l’abri de l’humidité pour un meilleur rendement. En vous équipant d’une cheminée électrique, il n’y a pas de bois à entreposer.

 

La mise en fonctionnement et le réglage de la température

Faire un feu de bois et l’entretenir requiert un certain savoir-faire sinon il s’éteint et il faut recommencer. Il est aussi difficile d’ajuster la température ambiante avec précision et on a vite fait de transformer la pièce en sauna finlandais. Plus précise, la cheminée électrique est dotée d’un thermostat qui règle la température au degré près.

 

Le prix de la cheminée

Une cheminée électrique est moins chère (100 à 600 €) qu’une cheminée à bois (1 000 à 7 000 €), d’autant plus qu’il n’y a pas de travaux à prévoir. Néanmoins, on n’oublie pas qu’elle ne peut chauffer tout l’habitat contrairement au modèle traditionnel.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *



Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.