x
Attention à la formation de composé cancérigène avec votre grille-pain

Attention à la formation de composé cancérigène avec votre grille-pain

Faire (trop) griller son pain produit de l’acrylamide, une substance chimique potentiellement cancérigène et neurotoxique. Pour votre santé, surveillez bien la cuisson de vos tartines.

Les tartines grillées sont-elles les ennemies de votre santé ? Si vous avez l’habitude de faire (trop) griller vos tranches de pain le matin, il est peut-être temps de changer. « En 1994, l’acrylamide a été reconnu comme cancérigène avéré pour l’animal et possible pour l’Homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) », rappelle l’Anses. Avant de compléter : « Cette substance était alors connue comme un danger associé à la fumée de cigarette, ou encore pour les travailleurs manipulant cette substance. »

 

En 2017, une étude de l’Agence britannique de sécurité alimentaire (FSA) a rappelé le danger que pouvait représenter la présence de noir sur le pain grillé. En effet, cette molécule se forme en fin de cuisson sur les aliments. Les autorités sanitaires britanniques recommandent de ne pas trop faire griller ses tartines. Effectivement, elles mettent en avant les risques cancérigènes associés aux cuissons extrêmes.

 

Surveiller la cuisson du pain grillé

En cause ? La présence d’acrylamide, un produit de glycation alimentaire découvert en 2002. Ce composé se forme à la fin de la cuisson quand arrivent la teinte sombre et l’odeur caractéristique. Cette substance pourrait être cancérigène et neurotoxique, elle se forme lors d’une cuisson à haute température d’un aliment riche en amidon. « Les données issues des études animales démontrent que l’acrylamide et son métabolite, le glycidamide, sont génotoxiques et cancérigènes », met en garde l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

 

Pour ne pas mettre sa santé en danger, l’Agence britannique de sécurité alimentaire recommande de surveiller visuellement la cuisson et de préférer la couleur « or » au brun trop foncé des tartines passées au grille-pain. Par précaution, mieux vaut donc ne pas manger de tartines teintées de noir.

 

Limiter la consommation de certains aliments

Récemment, des chercheurs danois ont confirmé la dangerosité de l’acrylamide. En effet, les scientifiques ont certifié qu’elle pouvait être un facteur favorisant l’apparition de cancer du sein. Dans le cadre de cette étude, l’équipe a analysé la quantité d’acrylamide présente dans le sang de 374 femmes saines et 374 femmes ménopausées ayant développé une tumeur au sein.

Ainsi, ils ont constaté une corrélation entre la quantité d’acrylamide présente dans le sang et le risque de souffrir d’un cancer du sein. Si le lien n’est pas clairement établi, les scientifiques recommandent de limiter au maximum la quantité d’acrylamide dans les aliments.

 

Quels sont les aliments qui contribuent le plus à l’exposition à l’acrylamide ? Comme le rappelle l’Anses, l’aliment qui expose le plus à cette molécule reste la pomme de terre sous forme de frites ou sautée. Le café, et en particulier le café noir, est le second contributeur à l’exposition. Alors, pour réduire au maximum l’exposition de toute la famille, il est recommandé de ne pas faire dorer à l’excès les produits et de ne pas consommer les zones les plus brunies lors de la cuisson, qui sont les plus riches en acrylamide.

Johanna Amselem

Rédactrice, experte actu et conseils  Un goût particulier pour les thématiques de santé, bien-être et tout ce qui concerne les enfants. Amoureuse des voyages.

Commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
Enregistrez mon nom, mon prénom et mon adresse e-mail dans ce navigateur pour le prochain commentaire.

S'inscrire à la newsletter

Envie de faire de meilleurs achats ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine nos nouvelles sélections.